Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

LA CARAVANE SILLONNERA CINQ WILAYAS CÔTIÈRES

Mobilisation artistique pour sensibiliser contre la harga

La caravane de sensibilisation Essalam contre le phénomène de la harga et des fléaux sociaux, a été lancée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, samedi dernier, à partir de la wilaya de Aïn Témouchent. La caravane qui sillonnera pas moins de 5 wilayas côtières fait partie d’un programme initié par le MJS. Elle se compose d’un groupe d’artistes très connus chez la jeunesse algérienne à l’image de Fawzi Torino, Bilal Milano, Baracuda, Daoud Mohand, Farida Rguiba et Mister AB plus connu sous le pseudo de Ezzaim du nom de son émission télévisée, et bien d’autres. Des psychologues et autres spécialistes du domaine des fléaux sociaux, dont l’émigration clandestine (harga), la drogue et la violence prendront aussi par à cette campagne. Les artistes qui ont jeté leur dévolu sur la splendide plage de Rachgoun pour animer des soirées artistiques et faire passer leur message sont accompagnés de l’association locale Essirage qui a une expérience dans le travail de sensibilisation de proximité, ainsi que d’un ex-harrag qui racontera aux jeunes sa mésaventure, qui a failli lui coûter la vie. À ce titre, Mister AB s’est dit très confiant quant aux retombées de cette caravane, dont le lancement s’est fait à partir de l’une des plages fréquentées par les candidats à l’émigration clandestine, dont certains y ont laissé leur vie. Il a par ailleurs souligné que le message adressé à la jeunesse est clair. “L’aventure clandestine, la consommation de la drogue avec ces nouvelles marques tels que Essaroukh, El-Haloua, Dominos ne mèneront nulle part, bien au contraire ces fléaux sociaux mèneront vers un tunnel sombre au péril de la vie de leurs auteurs”.

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER