Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Générale de la pièce “Le printemps des femmes” au TR de Annaba

Nouvelle création de Moulay Meliani

© D. R.

Le jeune réalisateur Moulay Meliani Mourad Mohamed est en train de faire son chemin grâce à son sérieux et son travail professionnel mené sur les planches. Ses débuts, il les a faits à Hammam Bou-Hadjar (wilaya de Aïn Témouchent), sa ville natale. Justement c’est dans cette cité thermale que nous avons eu la chance de l’accoster, puisqu’il s’apprêtait à rallier Annaba où il devait présenter sa nouvelle pièce théâtrale intitulée Rabie Ennissae ou Le printemps des femmes, programmée du 24 au 26 juillet au théâtre régional Azzedine-Medjoubi.
Après El-Ghaïb (ou l’absent), sa pièce théâtrale présentée sur les planches du théâtre régional Sirat-Boumediene de Saïda, L’aube et la guillotine, ce sera au tour de la pièce Le printemps des femmes de voir le jour. “Il s’agit d’un montage qui permet au spectateur de s’offrir un grand espace de réflexion, de spectacle et de jouissance en même temps. Un nouveau style qui permet de consolider une nouvelle idée qui réhabilite la femme, symbole glorifié qui a constitué un véritable catalyseur de ce travail”, soulignera le réalisateur.
Pour cette pièce, ce dernier a utilisé certaines techniques dans la réalisation de l’image de la symbolique et dans le montage des scènes.
Un travail en quête d’un progrès spirituel avec comme objectif parvenir à convaincre ses récepteurs, en l’occurrence le public et à travers eux en faire un véritable spectacle. La pièce théâtrale Printemps des femmes évoque un sujet d’actualité, notamment le harcèlement et l’agression à l’encontre de la gent féminine. “Celle-ci dans le rôle d’Eve cherche sa deuxième moitié, l’homme… Adam. Elle le fait avec insistance à travers de longs monologues qui tanguent entre la force et la faiblesse, l’humiliation et la fierté mais aussi la violence. Parfois, elle le cherche comme si la vie n’existait pas sans lui, et une autre fois elle l’abandonne facilement comme si c’était elle le pivot de l’univers. Elle cherche un homme inexistant et elle veut tout simplement créer un autre Adam”, nous expliqua Moulay Meliani, qui compte sur un groupe homogène de comédiens composé de la comédienne Michou et ses collègues Abderrahmane Djamouï, Nabil Rahmani, Redouane Boukachabia et Mohamed Cherif Oudini.
De nouvelles figures prometteuses du TR Azzedine-Medjoubi de Annaba qui pourraient constituer une relève sûre de l’ancienne génération. Produite par le TRA, la pièce Le printemps des femmes, du metteur en scène Moulay Meliani, dont il est aussi l’auteur, se veut une révolution dans le monde du théâtre algérien. Outre cette nouveauté, il prépare une adaptation d’une nouvelle pièce intitulée La reine, inspirée d’une œuvre du romancier Amin Zaoui, et ce, dans l’objectif selon lui de mettre en valeur la littérature des auteurs algériens.


M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER