Scroll To Top
FLASH
  • Coronavirus : 166 nouveaux cas, 145 guérisons et 15 décès ces dernières 24h en Algérie (ministère)

Culture / Culture

Valorisation du patrimoine culturel amazigh d’Afrique du nord

Parution de “Proverbes, devinettes et expressions figées berbères”

© D.R

Paru aux éditions L’Harmattan, l’auteur Hassane Benamara a mené une étude sur le terrain, à travers laquelle il a réuni “des proverbes, des devinettes et des expressions figées berbères, tous recueillis au Sud-Est marocain à la frontière avec l'Algérie”. 

Sous tous les cieux, la sagesse populaire s’exprime par des proverbes, adages, expressions imagées… On y trouve philosophie et conseils utiles, fruits de l’expérience séculaire des peuples concernés. L’homme apprend tout cela à l’école de la vie et peut s’en inspirer (ou non) durant son existence. Bien que ces enseignements s’expriment dans des langues différentes, on y décèle souvent des similitudes. Celles-ci sont avérées dans l’espace nord-africain, signe d’un fonds culturel commun.

Qu’ils se déclament en arabe parlé ou en tamazight, les proverbes et dictons prennent les mêmes sens dans cet espace géographique et culturel, comme l’illustre le travail de Hassane Benamara dans son ouvrage Proverbes, devinettes et expressions figées berbères, publié en juin 2020 aux éditions L’Harmattan. Il s’agit d’une étude menée sur le terrain, comme l’affirme l’auteur : “Dans ce volume, nous avons réuni des proverbes, des devinettes et des expressions figées berbères, tous recueillis au Sud-Est marocain à la frontière avec l'Algérie dans les ksour de Figuig et Ich (à 60 km au nord-est de Figuig).” Né à Figuig, Hassane Benamara est bien placé pour réaliser ces corpus “présentés dans le parler berbère en usage dans l'Atlas saharien appelé tmazight par ses utilisateurs, et suivis de traductions, de contextes d'usage et de significations, pour le cas des proverbes et des expressions figées, et de solutions pour ce qui est des devinettes…”. Pour ce travail, le chercheur a opté pour un patient travail dans les villages de la région de Figuig et Ich, qu’il connaît parfaitement bien pour en être issu. Évitant le jeu des questions-réponses, il attend le plus souvent que les proverbes, devinettes et expressions soient utilisés par les habitants pour les discuter avec les locuteurs et les consigner. 

Le parler de Figuig est appelé tmazight par ceux qui le pratiquent et chelha par les arabophones du Maroc et d’Algérie. “Le mot qu’on donne pour équivalent au mot français ‘proverbe’ à Figuig et Ich est awal, pluriel iwalen”, précise l’auteur qui définit le proverbe comme “une sagesse destinée à sanctionner un comportement négatif comme le vol, le mensonge, la violence… et à approuver d’autres comme le travail, le sérieux, la solidarité et toutes les valeurs humaines jugées positives comme la charité, la pureté de cœur, l’humilité, la droiture, l’équité…”. Hassane Benamara considère le proverbe comme “enfant de l’oralité qui s’utilise surtout lors des échanges oraux directs”. 

À titre d’illustration, on peut en citer quelques-uns : “U dd djin imezwura mala ynin inekkura” (les premiers n’ont rien laissé qui n’est pas dit aux derniers) ; “W ixsen ufrighen itekker ukk ughrifen” (qui veut les courbés – les régimes de dattes — qu’il se lève pendant les gelées) ; “Amelli tiyni d tusbiht ikk jerruden, ad ilin iziwayn amcan n yiffan” (si les dattes étaient bonnes pour les bébés, les régimes de dattes pousseraient à la place des seins). Toute société produit des propos qui font partie de la communication.

Pour Hassane Benamara, “de génération en génération, le contexte de production et les auteurs de ces propos finissent par se perdre mais passent au statut de proverbes” qu’il décrit comme “des êtres vivants auxquels s’appliquent les lois de la vie”. Et d’ajouter : “Ils peuvent naître, se transformer, voyager d’une culture à l’autre, vieillir, et parfois disparaître” pour être certainement remplacés par d’autres, plus actuels.

Professeur de français à Figuig, Hassane Benamara a publié des études en lien avec tamazight, des contes, poésie, dictionnaire berbères… dont Souffle de Boussemghoun (poèmes, contes et lexique d’un ksar du Sud algérien) aux éditions Achab, en 2018. Par son remarquable travail de recherche, il contribue à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine culturel amazigh que partagent les peuples d’Afrique du Nord.

 


ALI BEDRICI

Proverbes, devinettes et expressions figées berbères, de Hassane Benamara, éditions L’Harmattan, 242 pages, juin 2020.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER