Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Préservation du fonds documentaire de la ZaouÏa de Tifert

Plaidoyer pour la création d’un musée de manuscrits à Tam

Abdelhalim Benmalek, devant ce qui reste de la bibliothèque de la zaouïa. ©Rabah Kareche / Liberté

Les gestionnaires de la zaouïa cheikh Benmalek Ahmed Ben Mohammed El-Âam El-Foulani de Tifert, localité située aux confins du village de la reine légendaire des Touareg, Tin Hinan (100 km du chef-lieu de wilaya de Tamanrasset), interpellent, de nouveau, les autorités compétentes sur l’affaire des livres détruits et des manuscrits perdus à cause de la négligence humaine.
Des documents de valeur témoignant de l’histoire de l’Ahaggar avant et après l’indépendance ont disparu, notamment depuis l’écroulement de la charpente vermoulue de la bibliothèque de la zaouïa et l’effondrement partielle de ses murs. “Les manuscrits récupérés ont été transférés à Tamanrasset dans un endroit plus ou moins sûr en vue de les préserver et de les restaurer. Mais une bonne partie a été malheureusement détruite”, se désole Abdelhalim Ben Malek, petit-fils du fondateur de la zaouïa. La mission d’inventaire et de tri a été confiée à Abderrahmane Ben Mohammed Al Khalifa Benmalek, qui a consacré toute une pièce de sa demeure à la cité Assoro, non loin du fort historique de l’amenokal Moussa Ag Amestan, pour sauvegarder ce patrimoine inestimable, dira : “Nous avons collecté plus de 387 manuscrits et 200 lettres adressées aux amenokals de l’Ahaggar et des responsables du FLN. L’opération de tri est toujours en cours afin de répertorier et inventorier ce patrimoine livresque.” Aberrahmane saisit cette occasion pour solliciter l’aide des spécialistes en la matière afin de faire aboutir cette opération et de parvenir à faire profiter les chercheurs universitaires de ce legs documentaire. Notre interlocuteur a émis le désir de consacrer un salon national à ces archives pour permettre au public d’en prendre connaissance et aux historiens de réécrire l’histoire de cette région jusque-là méconnue, en plus de la création d’un musée de manuscrits. La création de ce lieu de collection permettra ainsi de préserver et de maintenir les manuscrits en suivant les bonnes pratiques scientifiques. Elle vise également à la coopération et à l’échange scientifique dans le domaine des manuscrits avec des instituts spécialisés et des chercheurs en la matière avec pour finalité de former un personnel d’encadrement qualifié dans le  domaine de la restauration et la conservation des objets de valeur.

RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER