Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

DIRECTION de la culture de Tizi Ouzou

Plusieurs activités au menu du Ramadhan

© D. R.

Chaque année, un programme riche et varié est tracé à l’occasion du mois sacré de Ramadhan. En effet, du 11 mai au 3 juin, la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou et son annexe située à Azazga, ainsi que le théâtre régional Kateb-Yacine (TRTO), la cinémathèque de la ville, la bibliothèque principale de lecture publique et les différentes localités de la wilaya abriteront des activités culturelles qui égayeront certainement l’atmosphère durant cette période de jeûne. 

Suivant le programme, du chant, du théâtre, des rencontres littéraires, des projections cinématographiques et du madih seront au menu durant tout ce mois sacré. En plus du programme du TRTO qui présentera durant la semaine la pièce Juba II (production de 2018), les amateurs de théâtre seront entre autres gâtés avec les pièces Saha l’artiste de l’association Sindjab de Boumerdès, Radio Ansej par la troupe Fertouna, Bombe à comique par Massi Lawhama, et enfin un concert de musique jazz, qui sera animé par le duo Michaela Rabitsh et Robert Pawlik d’Autriche. 
La Maison de la culture quant à elle lancera son programme artistique dès ce soir. Selon le planning établi par les organisateurs, cette première soirée sera marquée par un gala animé par Ali Bouguerfa, Moh Bouyahiaoui et Mouloud Hadj Ahmed. Alors que demain, la scène vibrera au rythme des tonalités des chanteurs engagés Ouazib Mohand Ameziane, Ali Ideflawen et Kamel Ouamer. Les soirées seront aussi marquées par différentes projections à la cinémathèque de Tizi ouzou où les cinéphiles seront conviés à revoir ou découvrir des films tels que Le silence des agneaux de Jonathan Demme, Omar Gatlato de Merzak Allouache, Master Classe de Yazid Arab, Une séparation de Asghar Farhadi, Le fils du désert de John Ford, Moisson d’acier (Echabka) de Ghaouti Benddedouche et Harraga Blues de Moussa Haddad. Ce même programme dédié aux soirées ramadhanesques touchera aussi l’annexe de la Maison de la culture de Azazga où le public sera invité ce soir à un gala animé par Abbès Ath Rezine, Moh Hessas ainsi qu’El-Hasnaoui Amechtouh. Et demain sera le tour de Dahmani Belaïd, Boudjemâa Agraw et Madjid Massina de se produire sur les planches. La soirée de mardi sera ponctuée de la représentation de la pièce théâtrale Tata batata. Par ailleurs, il est à souligner que les activités du mouvement Révolte’arts, organisées par un groupe d’artistes, tenues chaque samedi à 11h à la place M’barek-Aït Menguellet, ont été décalées en cours de soirée, plus précisément vers 21h. Révolte’arts est, pour rappel, un évènement regroupant différentes initiatives artistiques et culturelles ayant pour but d'accompagner les revendications populaires légitimes et pacifiques du peuple algérien. 


K. Tighilt 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER