Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Festival de la chanson moderne de Mechtras (Tizi Ouzou)

Pour l’émergence de jeunes talents de la région

Le directeur de l’Office des établissements de jeunes (ODEJ), le représentant de la direction de la Jeunesse et des Sports et le maire de Mechtras ont, ensemble, donné, mercredi dernier, le coup d’envoi officiel de la 12e édition de la chanson moderne qui s’est étalée sur quatre jours
(27- 30 juin).
Cette édition organisée par la maison de jeunes de cette localité en collaboration avec l’association culturelle de Mechtras en présence des responsables de nombreuses maisons de jeunes des daïras de la wilaya, telles que Beni Douala, Draâ El-Mizan et des Ouadhias, a débuté par un carnaval animé par des enfants ayant parcouru l’itinéraire du CFPA jusqu’à la maison de jeunes, et ce, dans une ambiance festive en dépit d’une chaleur accablante.
Arrivés au lieu où sont organisées les activités, ces responsables ont tour à tour pris la parole et ont mis le doigt sur l’émergence des groupes de musique moderne dans pratiquement tous  les établissements de jeunes. Pour le premier jour, le public venu nombreux a eu droit à des démonstrations de l’école de guitare ainsi qu’à la production des groupes modernes.
Pour le deuxième jour, en plus des expositions diverses notamment d’objets artisanaux, a été ouvert un atelier de formation de musique moderne suivi d’une sortie au site touristique de Tizi N’helouane (Bounouh). Dans l’après-midi, ce sont les troupes venues de Bouzeguène, d’Iloula, des wilayas de Jijel et d’Alger qui se sont produites en plein air. Par ailleurs, la maison de jeunes d’Ath Mendès sur les hauteurs de la ville de Boghni a accueilli les troupes venues de Béjaïa et de Bouira.  Hier (vendredi), le programme s’est poursuivi avec une journée en plein air à Tamda U Serghi (Assi Youcef) où les participants ont eu l’occasion d’apprécier la beauté de ce site paradisiaque au pied du majestueux Djurdjura. Les groupes des maisons de jeunes de Draâ El-Mizan, de Tirmitine, de Béjaïa et de Bouira ont électrisé la scène avec des airs musicaux
diversifiés à telle enseigne que le public s’est très bien défoulé.
En clôture prévue pour aujourd’hui samedi, les organisateurs ont programmé après la cérémonie de remise des diplômes de participation aux formations, un gala artistique qui sera animé entre autres par Abdelhak Sahel, Arezki Ouali et Samir Sadaoui. C’est dire que ce genre de rencontres artistiques est apprécié par le public surtout que les activités artistiques retenues viennent rompre la monotonie hivernale avec l’entame de la saison estivale et ses fêtes familiales. “C’est une réussite totale d’autant plus que nous avons déjà pris l’habitude d’organiser ce genre de festival. Nous remercions tous ceux qui ont contribué à cette organisation et le rendez-vous est donné pour l’année prochaine”, dira l’un des organisateurs.

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER