Scroll To Top

Culture / Culture

Il aura lieu au Centre d’Art El-Yasmine

Premier Salon du livre indépendant à Oran

© D. R.

Du 27 octobre  au 2 novembre aura  lieu  ce Salon national du livre, qui verra la participation d’une dizaine de maisons d’édition et la tenue de diverses activités, notamment les traditionnelles ventes-dédicaces, des rencontres, une exposition et un concours.

Le Salon international du livre d’Alger (Sila) n’aura pas lieu cette année aussi ! Pour parer à ce vide culturel et littéraire qui touche le pays depuis la crise sanitaire, des acteurs culturels indépendants ont décidé de prendre les choses en main afin de redonner vie à ce secteur à l’agonie. Parmi ces porteurs de projets, nous retrouvons le promoteur culturel Lyès Khelifati, directeur du centre d’art El-Yasmine. 

À travers cet établissement, ouvert il y a quelques mois seulement, son responsable a pour objectif de “faire rayonner la culture à Oran”. Pari réussi ! En effet, à la fin du mois en cours sera organisé le premier Salon national du livre indépendant, qui verra la participation d’une dizaine de maisons d’édition, à l’instar des éditions Casbah, Dalimen ou encore Anep.

Cette manifestation –qui se tiendra du 27 octobre au 2 novembre sur une superficie de 600 m2 – sera inscrite sous le signe de “Croisées culturelles 2021”. Contacté par nos soins, M. Khelifati a indiqué que “cette idée d’organiser un salon du livre est née en consultation avec des éditeurs, lorsque nous avons appris le report du Sila”.

Sur sa motivation à organiser un tel événement, le directeur du centre d’art El-Yasmine a souligné qu’“à Oran, il n’y a pas d’espaces de rencontres et d’échanges autour des arts ou de la poésie. Et mon objectif premier est de drainer du monde et de faire ainsi rayonner la culture dans cette ville et les villes avoisinantes”.

Concernant le programme, il n’est pas encore ficelé, mais l’organisateur promet diverses activités, notamment des séances de ventes-dédicaces : “Les éditeurs inviteront entre 5 et 10 de leurs auteurs. Aujourd’hui, nous avons confirmé la participation de pas moins de 20 auteurs pour les signatures”, a informé notre interlocuteur.

Outre la vente des livres et les dédicaces, le salon sera rehaussé, entre autres, par des rencontres et une exposition de bandes dessinées, une démarche qui permettra aux invités de “rencontrer des lecteurs de toute la région ouest de l’Algérie, qui insufflera une nouvelle énergie par ces temps de pandémie”. 

Par ailleurs, en marge du salon sera organisé un concours de BD intitulé “Oran 2022, ville méditerranéenne”, à travers lequel les lauréats “bénéficieront” d’une publication chez une maison d’édition. Pour y participer, il faut être âgé entre 18 et 40 ans.

Ce concours est ouvert aux bédéistes et étudiants spécialistes en graphisme ; chaque participant doit concevoir 4 à 6 pages/planches, et elles doivent être accompagnées d'un synopsis en langue arabe ou française (genre humoristique, fantastique, poétique, historique, science-fiction...).

La date limite de candidature est fixée avant le 15 décembre prochain. Pour plus d’informations, consulter la page Facebook ou le site du centre d’art El-Yasmine.

Pour rappel, cet établissement d’une superficie de 1000 m2 propose diverses activités, notamment des expositions, des ateliers de peinture ou de théâtre et une librairie. “Sera lancée prochainement une résidence qui accueillera des artistes d’ici et d’ailleurs, dans le but de promouvoir notre art et créer des échanges”, espère Lyès Khelifati. 
 

Hana M.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER