Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Le projet a été coordonné par l’ambassade du Mexique en Algérie

Première édition du cinéclub Mikta

Les ambassades du Mexique, d’Indonésie, de la République de Corée et de Turquie en Algérie organisent conjointement la première édition du cinéclub Mikta. Derrière cet acronyme qui renvoie aux premières lettres des noms des quatre pays organisateurs se cache un projet qui a pour ambition d’être le lieu de rencontre et de débat autour de sujets d’actualité, à travers la production cinématographique des pays sus-cités. Prendront part à ces rendez-vous, qui se tiendront chaque mardi du 2 au 29 avril à 15h, à l’ambassade de la République de Corée en Algérie, des lycéens et des étudiants qui assisteront à la projection d’un film en voix originale sous-titrée. À noter également que les projetions sont libres d’entrée, dans la limite des places disponibles. 

Pour le premier jour des projections qui se tiendront à partir de demain, la République de Corée sera représentée par le film historique Masquerade, réalisé en 2012, qui raconte l’histoire du roi Gwang-hae qui ordonna à son plus proche conseiller Heo Kyun de lui trouver un sosie afin d’échapper à la constante menace d’assassinat qui pèse sur lui. Celui-ci découvre Ha-sun, qui ressemble remarquablement au roi.  Despuès de Lucia (Après Lucia), film mexicain de Michel Franco, sera projeté le 9 avril. L’œuvre raconte la vie d’un père et de sa fille, qui déménage après le décès de son épouse, Lucia. Dans cette nouvelle vie à Mexico City,  Alejandra deviendra victime de harcèlement scolaire de la part de ses camarades, la jeune fille se mure dans le silence et le mensonge pour protéger son père. Pour le dernier jour de projection, l’Indonésie clôturera cette première édition avec le film Banda, the dark forgotten trail. Le film retrace l’histoire de Banda, le seul lieu où poussaient des noix de muscade au cours des siècles médiévaux. Banda deviendra, pour la rareté et la cherté de cette épice qu’elle produit, le lieu de la lutte de plusieurs pays, dont les Pays-Bas et l’Angleterre. 


R. C. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER