Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Ouverture de la 2e édition du Festival international des films d'écoles

Projection de cinq courts métrages pour enfants

Le coup d’envoi de la deuxième édition du Festival international des films d'écoles (Festimaj) a été donné jeudi à la cinémathèque de la ville de Tizi Ouzou, avec la projection de cinq films pour enfants.
Des fictions courtes et des animations qui racontent le monde de l’enfance, Au fil de l’eau, On veut tous aller à l’école, Manolo, Le trésor oublié et Mémo, ont été projetées pour un public moyen constitué dans sa majorité d’enfants accompagnés par leurs parents.
“Notre objectif, à travers l’organisation de ce festival, est d’introduire la culture cinématographique dans les écoles”, a indiqué Arab Yazid, réalisateur et co-organisateur de la manifestation.
Initiée en collaboration avec l’agence événementielle Epsilon Communication, cette deuxième édition (d’une journée) se déroule cette année en l'absence de productions locales.
À ce propos, le réalisateur affirme qu’une production nationale de films pour enfants “existe, mais reste encore très timide en l’absence d’espaces de diffusion”, soulignant qu’“il faudrait d’abord réussir à ancrer cette culture dans nos écoles et chez nos enfants pour ensuite susciter une production”.
Des démarches seront entreprises auprès du ministère de la Culture pour “pouvoir mieux préparer la prochaine édition qui aura lieu soit ici même à Tizi Ouzou ou à Alger et, partant, susciter et promouvoir une production nationale”, assure M. Arab.
Cette année, le thème central du festival est “L’éducation à la paix”, un thème qui “donne un souffle porteur d’espoir et reflète les préoccupations des enfants et des jeunes quelle que soit leur nationalité”, ont souligné les organisateurs.
D’autres problématiques d’actualité, à l’exemple de l’environnement et de la santé, sont également inscrites au programme de ce festival, dont la première édition en Algérie a été organisée en juin 2013 à Tizi Ouzou.

APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER