Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

…SOUFFLES…

Quand les musulmans sont chassés du paradis !

Hier, j’ai fait un rêve. Un fou-rêve ! J’ai vu ce que personne n’a vu ! L’invisible. C’était comme dans la fin du monde. L’heure dernière ! La résurrection. L’apocalypse. Les cimetières s’ouvrent. Les enterrés se retournent dans leurs  tombes. Quittent la terre. Tout le monde marche dans une seule direction. J’ai vu quelqu’un qui ressemble à moi. Ce n’était pas moi, parce que moi je n’étais pas mort ! Puis j’ai vu une boule de lumière. Une voix, juste derrière moi, m’a chuchoté : c’est le Prophète des musulmans. J’ai pensé à un certain journal appelé «Charlie Hebdo». La boule de lumière, m’a dit la voix, est en train d’attendre sa oumma (la nation de ses fidèles). Elle était accompagnée de ses compagnons. Les musulmans commencent à arriver en courant. Une foule. Une bousculade. Des cris. Des prières. Moi aussi j’ai crié. J’ai prié. Ce n’était pas moi, plutôt l’autre qui ressemble à moi. Dans la foule j’ai cherché ma mère, mon père, ma femme, mes enfants, mes frères, mes sœurs. Dans la foule je n’ai reconnu personne. Et personne ne m’a reconnu. Même moi je n’ai pas reconnu moi. Puis la boule de lumière leva sa voix, comme un tonnerre suivi d’un éclair : une grande porte faite de bois de chêne s’est ouverte ! C’est la porte du paradis, a crié la foule ! Les musulmans se précipitent pour y accéder. Les enfants foulés. Les femmes hurlent. Les vieux traînaillés. Tout le monde se bouscule, tout le monde veut passer avant tout le monde, comme dans une file d’attente devant la porte d’un Souk El Fellah (grande surface de l’époque socialiste). Chacun veut passer le premier, arriver le premier, prendre le premier, comme dans une course acharnée devant la porte d’un magasin à la première heure du premier jour des soldes ! Les premiers musulmans rentrent au paradis. Ahuris, ils s’échangent des regards. Le même regard ! Puis d’une seule voix, demandent aux anges qui gardent les lieux : où se trouve le coin des Houris ! Ils cavalent partout, ne cherchant que les femmes vierges. Pubères. Nubiles ! D’autres musulmans galopent vers les rivières des vins. D’autres cherches les fontaines du Whisky. La bière. La Cuvée du Président. D’autres demandent des millefeuilles ! viennoiseries ! D’autres de l’or. D’autres de l’euro ! D’autres les belles voitures allemandes ! Ils ont bu. Ils ont couché. Ils ont mangé à leur faim, à leur fin, de la viande de pigeon et des millefeuilles. La boule de lumière était contente de son peuple bien mérité ! Mais par un matin, une nouvelle a circulé dans le paradis. Les musulmans commencent à s’ennuyer de cette vie paradisiaque. Trop de silence. Trop d’ordre. Trop de propreté. Trop de respect. Trop de paix. Pas de famine. Pas de sang. Pas de sunnites. Pas de chiites. Trop de mixité. Trop de vin. Trop de whisky. Trop de fruits. Trop de bonheur. Il faut nettoyer le paradis. Il faut faire la guerre sainte. Le djihad contre les fornicateurs et les buveurs de vin et les mangeurs du Ramadhan. Un parti des frères musulmans est créé. Le drapeau de Daech  hissé sur un arbre paradisiaque. Le drapeau de Hizbollah arboré. Hamas. Ennoçra. Ettakfir wa el hijra, les sunnites. Les chiites… Ils ont appelé à sécher les rivières du vin.  L’interdiction de la mixité. Imposé le voile aux houris ! Appel au djihad contre les chrétiens et les juifs et les bouddhistes et les laïcs là où ils se trouvent, dans l’au-delà. Ils commencèrent à s’entretuer. Et la première goutte de sang paradisiaque est versée. Et le bon Dieu a demandé qu’on les chasse de son paradis. Ainsi les musulmans se sont vu envoyer vers l’enfer.

Je me suis réveillé. Et je vous raconte.


A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
2 réactions
ALI MEDFA3 le 27/08/2015 à 18h37

M'NAMA CHITANA (REVE SATANIQUE)....Tu es libre de cauchemardiser ce que tu veux !

AWIDKAN le 30/08/2015 à 21h03

C'est plus qu'un rêve; c'est une révélation .

Commentaires
2 réactions