Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

PARUTION D’UN NOUVEL OUVRAGE DE DR ZOUBIR BENLEULMI

Réflexions sur la future Constitution algérienne

© D. R.

“Réflexions pour la Constitution algérienne”, paru le 11 septembre dans la collection White Sea Business School, est le dernier ouvrage de Dr Zoubir Benleulmi, lequel s’est investi dans le but de prendre part à la construction d’une Algérie nouvelle.

L’objectif est de partager avec les lecteurs l’expérience d’autres nations, a d’emblée indiqué Dr Benleulmi. L’auteur, architecte en chef puis directeur de la conception de produits électroniques, est diplômé de l’université Mentouri de Constantine, de l’université de technologie de Compiègne et de HEC Paris.

Les questions auxquelles il a eu à répondre tout au long de cette réflexion sont entre autres : quelles sont les modifications à apporter à la Constitution algérienne pour qu'elle réponde vraiment aux attentes des Algériens ? Quelles dispositions faut-il pour que l'Algérie nouvelle se prémunisse de l'autocratie ? Comment instituer un véritable État de droit ? Comment les autres pays traitent-ils (ou ont eu à traiter) ces questions ?

Ce sont là quelques-uns des points traités dans cet ouvrage, écrit sous la forme d'un roman dont les personnages sont des intellectuels, issus de plusieurs pays : Algérie, Chili, États-Unis d’Amérique, France, Inde, Iran, Turquie. L’action se déroule à Aïn Sefra (wilaya de Nâama), où Rachid et ses invités, Salvador, Hilary, Françoise, Poonam, Hassan et Nazim se retrouvent le temps d’un séminaire pour échanger sur les dispositions constitutionnelles de leurs pays.

Salvador le Chilien est l’animateur principal de ce séminaire, dont l’agenda couvre les sujets suivants : “Buts et principes, gestion de risques, pouvoir législatif, pouvoir exécutif, pouvoir judiciaire, économie et finances, droits et libertés.”

Le savoir universel sur la loi suprême est ainsi mis à la disposition des lecteurs de manière pédagogique, c’est en ce sens que l’ouvrage est intéressant pour les étudiants et chercheurs mais aussi à toutes les personnes intéressées par ces questions, qui passionnent les Algériens depuis le début du mouvement révolutionnaire en cours, qui en est au début de son huitième mois.

Le choix des six pays n’est pas fortuit. Ce sont des républiques et non des royaumes. “Des nations, qui vivent toutes sur de grands territoires. L’Inde est reconnue comme la plus grande démocratie au monde. Son système est opérationnel avec 1,3 milliard d’habitants. Les États-Unis d’Amérique et la France sont deux pays occidentaux dont les Constitutions datent de plus de deux siècles.

L’Iran et la Turquie sont deux grands pays musulmans, ayant plus de 80 millions d’habitants chacun. Ces deux pays ont mis en œuvre l’alternance politique et la limitation des mandats présidentiels.” Bien que les Iraniens aient “opté pour une république islamique”, alors que la Turquie a fait le choix de la laïcité.

Avec cette diversité de modèles, l’auteur donne ainsi accès à ses lecteurs “à un riche panorama de solutions” dont on peut, selon lui, s’inspirer. Pour être certain d’accrocher son lecteur, l’auteur a choisi de romancer pour rendre la lecture de son livre plus agréable et plus aisée.

Il se voulait aussi pédagogique. “J’ai opté pour le scénario du séminaire avec des participants venant des pays cités. Les prénoms choisis facilitent l’association des personnages avec leurs pays. C’est par exemple le cas de Nazim pour la Turquie et Salvador pour le Chili”, nous a-t-il expliqué. Personnages qui déclinent aisément les expériences vécues dans leurs pays respectifs et qui pourraient être tentées dans la nouvelle Algérie que le peuple réclame depuis des mois.
 

M. OUYOUGOUTE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER