Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

GAZA

Réouverture d'un cinéma, le temps d'une soirée, une premièreen 30 ans

 Plusieurs centaines de personnes ont renoué samedi soir avec la magie du grand écran à Gaza, pour la première fois en plus de 30 ans, avec la réouverture, le temps d'une soirée, du cinéma Samer. Le cinéma, construit en 1944 puis fermé dans les années 1960, a tenu une séance spéciale en projetant un film sur les Palestiniens dans les prisons israéliennes. Quelque 300 personnes, hommes et femmes, ont assisté à la séance. “Nous avons besoin de vivre comme des êtres humains, avec des cinémas, des espaces publics, des parcs”, a affirmé Jawdat Abou Ramadan, un des spectateurs. Il n'y a actuellement aucune salle de cinéma ouverte dans l'enclave palestinienne soumise depuis 10 ans à un blocus terrestre, aérien et maritime d'Israël. L'unique représentation de samedi est “symbolique” des efforts plus larges pour “redonner vie à l'idée du cinéma à Gaza”, a déclaré Ghada Salmi, l'une des organisatrices citée par l'agence AFP. D'autres cinémas de la bande de Gaza ont tour à tour fermé dans les années 1980, au cours notamment de la première Intifadha, le soulèvement palestinien. “Les autres cinémas ont par la suite eu peur de diffuser des films”, a affirmé Mme Salmi. Le film projeté samedi soir, Dix ans, raconte l'histoire de détenus palestiniens dans les prisons israéliennes. “Nous, en tant que Palestiniens, avons besoin d'un grand espace pour l'art”, a-t-elle indiqué. En mai, un rare festival de films traitant des sujets liés aux droits humains avait pu se tenir en plein air, au port de la ville de Gaza.


APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER