Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Le chanteur Moh Dahak a présenté son 13e opus à Bouira

“Tavrats”, l’album qui sème l’espoir

L’artiste Moh Dahak. ©D. R.

Une rencontre très conviviale a été organisée dernièrement au “Club des Rêves” de Bouira, à l’occasion de la sortie du dernier album du chanteur kabyle Moh Dahak. À cette occasion, l’auteur-compositeur et interprète a présenté sa dernière création, qui représente le 13e album de sa carrière. Intitulé Tavrats, cet opus édité par Amazigh Production à Ath Laqser dans la wilaya de “Thuvirets”, contient 8 titres. Nous retrouvons, entre autres, Khemini D ittij, Mazalitt Thetsrajuyi, Tajra Lahlu, Awal n’chah, et le titre phare Tavrats (La lettre). À travers ces huit intitulés, l’artiste rend hommage à la femme et aux traditions kabyles, l’esprit pacifique et d’entraide qui ont de tout temps prévalu dans les us et coutumes de cette région. Les thèmes de l’espoir, du chagrin, de la joie, de la douleur et de l’élan brisé par la bêtise humaine, font aussi partie de ces morceaux. À propos de ce dernier opus, Moh Dahak dira : “Il faut que vous sachiez que chaque fois que je produis un album, il émane de mon cœur, ainsi je dis les choses vraies sans tabou aucun, et avant de chanter, j’aime écouter longuement pour pouvoir exprimer les joies et les pleurs des autres”. Quant au style musical empreint de gaieté et d’entrain, le chanteur révèlera : “Les airs musicaux que j’ai introduits épousent parfaitement notre vécu en Kabylie. Oui, je conçois que le kabyle est parlé différemment d’une région à une autre, et c’est pour cela que j’ai repris une variété à la hauteur de la richesse de notre creuset culturel”.
Aussi connu en Algérie qu’au-delà des frontières, de par son aura et sa voix particulière, le chanteur s’est imposé au fil des ans par son style et ses textes. Il dira à propos de son parcours que “l’exil l’a forgé”. “Les chances ne sont jamais pareilles” confie-t-il. “Elles diffèrent d’un monde à un autre, et encore heureux que l’exil ne m’a pas détruit, il m’a au contraire forgé et rapproché encore plus de mon pays où je suis enraciné à jamais” a-t-il reconnu. Par ailleurs, le chanteur nous informera qu’il se produira sur scène cet été dans la wilaya de Bouira avant de poursuivre : “Vous savez, pour réussir un concert ou un grand gala digne de son nom, il faut de grands moyens, et ces moyens font défaut, du moins présentement. Donc, pour les grands concerts, bien que j’y adhère pleinement, ils risquent de ne pas se tenir pour les raisons que j’ai citées. Cependant, je répondrais présent chaque fois que font appel à moi des représentants d’associations caritatives pour animer ou participer à des petits galas, pour lever des fonds afin d’aider des malades, ou pour soutenir une autre noble cause”.
Nombreux sont les fans qui voudraient voir l’artiste se produire pendant la saison estivale dans le pays, et il y a de fortes chances de le voir satisfaire cette attente d’autant plus qu’il a toujours eu la propension de dire à son public : “Je vous aime ! Vous êtes un public merveilleux”. Sûrement, l’été sera chaud et show !

Farid Haddouche


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER