Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 276 nouveaux cas de Covid-19 durant les dernières 24 heures, portant ainsi le nombre des cas confirmés à 56423
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Le but du projet est l’utilisation de la langue dans l’éducation et la recherche

Tinfusin ou la promotion de tamazight par les contes

© Louiza Ammi / Liberté

“Notre objectif est de travailler de concert avec différents partenaires en fournissant tous les outils pédagogiques et technologiques pour rattraper le retard que la langue amazighe a connu”, a déclaré El-Hachemi Assad, SG du HCA, lors d’une rencontre organisée hier au CRASC d’Oran. 

L’édition en tamazight a été le thème de la rencontre abritée hier par le CRASC (Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle) d’Oran et organisée par le Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), en partenariat avec l’association culturelle Numydia. Prenant la parole, El-Hachemi Assad, SG du HCA, a tenu à souligner le sérieux de Numydia dans le projet Tinfusin, dont le but est d’enrichir et de développer la langue et la culture amazighes à travers les contes.

Il a expliqué que la collecte scientifique des contes permettra de développer, d’une manière graduelle, l’utilisation de la langue amazighe dans le cadre de l’éducation et de la recherche. “Le but est de travailler de concert avec différents partenaires en fournissant tous les outils pédagogiques et technologiques pour rattraper le retard que tamazight a connu”, déclare-t-il, en ajoutant que “c’est un objectif qui peut être atteint avec la collaboration du secteur universitaire, de la recherche universitaire et de tous les acteurs dans le domaine de la communication et des technologies de la communication”. M. Assad a également annoncé l’officialisation du prix du président de la République pour la littérature et la langue amazighes à travers le décret signé par le chef de l’État en août. Une première annonce avait été faite en mai dernier, et le HCA n’attendait que le O. K. de la présidence pour lancer le compte à rebours qui doit prendre fin le 12 janvier 2021, date de la remise des prix. Ce prix devra avoir des retombées positives sur la promotion de la langue amazighe en stimulant la production littéraire et linguistique dans toutes les variantes amazighes en usage dans le pays, a expliqué l’intervenant.

Il est aussi un outil pour promouvoir la recherche et la création et apportera une valeur ajoutée certaine pour améliorer la qualité de la production présentée en tamazight ou traduite vers cette langue. Le but étant aussi de tendre vers l’excellence, tout en mettant en valeur la richesse et la diversité littéraires, la protection de la propriété intellectuelle et l’encouragement de la compétition loyale. Le prix consiste en une attestation d’appréciation et une récompense financière et sera décerné à l’occasion de Yennayer par un jury indépendant composé de représentants du HCA, du Centre de recherche en langue et culture amazighes et d’enseignants spécialisés. De son côté, Saïd Zamouche, président de Numydia, explique que le projet Tinfusin, un travail réalisé par l’équipe scientifique de l’association, a pour but de collecter et d’unifier toutes les variantes de tamazight : “On a travaillé sur le kabyle, puis on a collaboré avec le HCA pour travailler sur les 13 variantes de tamazight et unifier la langue.” Le projet est toujours en cours et consiste en la collecte des contes, précise M. Zamouche, qui donne l’exemple avec l’équipe d’Ath Haoua de Chlef où la langue n’existe plus. “Nous l’avons récupérée par le truchement des contes”, affirme-t-il, en ajoutant qu’avec la traduction des CD en arabe et en français, les gens pourront écouter et apprendre tamazight.

SAID OUSSAD


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER