Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

L’ouvrage a été édité par “Al Bayazin”

Traduction du poème “Al Burda” de Sharafu-d-Dîn Al Bûsiri

Une traduction du poème lyrique Al Burda, composé au XIIIe siècle par Al Imam Sharafu-d-Dîn Al Bûsiri, traduit vers le français et commenté par l'ancien directeur de l'Institut musulman de la Mosquée de Paris, cheikh Hamza Boubakeur (1912-1995) a été publié récemment dans une version “collector”.
Edité par la maison Al Bayazin, cet ouvrage, portant le titre “Al Burda”, revient sur ce célèbre poème, qui est d'un grand intérêt religieux et historique, en présentant une traduction et un commentaire de chacun des 160 vers que comporte cette qacida (Poème) glorifiant le prophète de l'islam.
Al Burda se décline en 10 chapitres dédiés à la poésie amoureuse et aux plaintes sentimentales, à des mises en garde contre les errances de l'âme, à la noblesse et l'éloge du saint Coran.
Cette qacida, la plus récitée dans les mosquées et zaouïas du monde musulman, particulièrement la veille du Mawlid Ennabaoui, réserve une grande partie au medh (louanges au Prophète), mettant en avant la lutte du Prophète pour le triomphe de la cause de Dieu, les miracles du Prophète ou encore du “voyage nocturne et de l'ascension” de ce dernier. Le traducteur cheikh Hamza Boubakeur, dont le  travail de traduction et de commentaire a été achevé en 1980, explique dans ses commentaires l'intérêt religieux et historique du poème et son puissant souffle lyrique et tente de simplifier au maximum les subtilités de la langue et les allusions à la pensée soufie. Outre le poème et sa traduction, l'ouvrage comporte également la biographie et le parcours de Sharafu-d-Dîn Al Bûsiri et l'histoire de ce poème. Une autre qacida portant le même titre avait été écrite en louanges au Prophète de l'islam de son vivant par Kâab Bnou Zuhayr qui lui avait donné le titre de “Baanat Suâad”. Présenté dans une version “collector” assez soignée sur le plan de l'impression, l'ouvrage Al Burda est présenté dans une couverture sobre de couleur orange arborant un des arabesques. Né en 1912 dans le sud de l'Oranie, Cheikh Hamza Boubakeur, Aboubakeur Ben Hamza Ben Kadour de son vrai nom, a dirigé pendant 25 ans  l'Institut musulman de la Mosquée de Paris (1957-1982) et a laissé plusieurs ouvrages dont une traduction commentée vers le Français du Coran en plus d'essais sur le soufisme et la poésie.

APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER