Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Œuvres projetées au FIOFA

Un miroir sombre sur le monde arabe

Ce  9e Fiofa était à l’image de la situation socioculturelle et politique dans le monde arabe. Au total, 34 œuvres de 14 pays ont été sélectionnées dans les catégories longs et courts métrages et documentaires. Ces films ont été projetés tout au long de la manifestation (du 22 au 27 juillet), dans trois salles du centre-ville, et ils ont attiré un public nombreux, notamment dans la catégorie des longs métrages. Ces productions récentes dans leur ensemble, traitaient des violences présentes dans les sociétés, notamment celle de la guerre, celle du terrorisme ou encore celle de la violence sociale. Pour nombre de réalisateurs présents au Fiofa, les films sont souvent le reflet tourmenté de la réalité, de “leur” réalité ! Dans différentes interventions, les cinéastes ont évoqué leurs espérances, leur foi en l’homme et dans les peuples. Concernant les contenus politiques dans ces œuvres, évidemment ils ne furent jamais ouvertement exposés, mais toujours montrés en filigrane. Et c’est là une des particularités de ce festival : porter au grand public des œuvres d’aujourd’hui qui les interpellent et leur parlent chacune de leur vécu, qu’ils soient d’Égypte, d’Algérie, de Syrie, ou encore d’Irak ou du Maroc.

D. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER