Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Parution de “Skikda, fragments de mémoire”, de Khider Ouhab

Un ouvrage pour la mémoire collective

Ce livre composé de seize chapitres, qui vient de paraître aux éditions Raïs, est un repère des hauts lieux et faits historiques qui font la réputation de la ville de Skikda.

L’ouvrage Skikda, fragments de mémoire, de l’auteur Khider Ouhab, vient de paraître aux éditions Raïs. Ce livre de 16 chapitres illustré de 140 pages en couleur est un repère des hauts lieux et faits historiques qui font la réputation de la ville de Skikda, et qui peut être assimilé à un guide touristique.
“Ce n'est pas un livre historique ni nostalgique, il traite du patrimoine collectif de Skikda ville dans son sens large”, nous expliquera l'auteur Khider Ouhab.
En effet, ce livre retrace des évènements, des personnages et des sites phare que la mémoire collective skikdie préserve jalousement. Selon l'auteur, c'est le fruit d’un travail de recherche et surtout d'archives et de témoignages récoltés auprès de personnes âgées, dont certaines ne sont plus de ce monde.
On peut citer quelques sujets traités dans ce livre en commençant par l'histoire complète d'un haut lieu de la ville, notamment Château Dar Meriem, un retour sur l'origine de Ben Aroua, ses prédictions, sa zerda et la dévotion que lui vouaient les Maltais.
Le livre évoque aussi l'histoire singulière de la place de Skikda de la période romaine à nos jours, l'histoire de Hammam Tarfaya et la relation de l'Émir Khaled avec ce lieu et avec la ville de Skikda ainsi que toute l'histoire de Sid-Ali Dib et sa fameuse mosquée et son rôle dans la sensibilisation à l'attisement des révoltes contre l'occupant qui avaient marqué cette région à partir de 1850. Skikda, fragments de mémoire citera entre autres des écrits de grands écrivains et auteurs voyagistes qui ont évoqué la mosquée Sid-Ali Dib, comme Gustave Fulbert et Marie-Rose Celli.
L’auteur évoque également dans cet ouvrage les histoires détaillées de certains repères identitaires de la ville de Skikda comme l'école El-Irchad, Kahouat Belloukil, l'école libre El-Feth, la zaouïa… Ce livre en vente au prix de 1200 DA est préfacé par Belkacem-Ahcène Djaballah, journaliste originaire de Skikda, professeur assistant à l'École nationale du journalisme et des sciences de l'information.


A. B.


Skikda, fragments de mémoire, de Khider Ouhab, éditions Raïs, 140 pages, 2018, prix 1200 DA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER