Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Sortie de “Sur la rive du cœur” de Soraya Habes

Un recueil de poésie dédié à l’amour


Sur la rive du cœur est l’intitulé du recueil poétique de l’artiste-peintre Soraya Habes, paru aux éditions Rafar. On y découvre 28 poèmes illustrés par autant de peintures de l’auteure, les 129 pages sont dédiées à celles et ceux qui ont “l’amour pour lumière”.
Avec toute sa sensibilité et couvrant son regard de la beauté qui l’entourent, Soraya Habes laisse parler son cœur et nous invite à la suivre sinon à la chercher à “La naissance des marées”, dans la “Flamme de l’infini”, dans “L’étincelle de l’aube”, mais aussi dans “Le doute qui se déshabille” et “Les regrets de la vie”. Dans son recueil, la poétesse aborde plusieurs autres thèmes aux titres colorés : “La vérité de l’instant”, “La rivière de nos amours”, “Le langage des vagues”, “La route de sable”, “Les miroirs du passé”, “Les abysses de ton cœur”, “De toi à moi”, “Lettre à l’amour”… Le lecteur est le bienvenu : les portes lui sont d’ailleurs grandes ouvertes pour suivre la poétesse “jusqu’au crépuscule qui sommeille dans (ses) yeux” et jusque dans la “nuit qui caresse de son aile les roses” ; il est prié d’aller à la rencontre du “chant du soleil”, tout en approchant les “mots que trahit ta fièvre”, ainsi que ces nuits où l’été était roi / où les colombes s’enlaçaient/ mimant notre joie”. Dans les écrits de Soraya Habes, parfois les oiseaux chantent à l’aube, quelquefois, ils se taisent où “s’exilent sur la rive de l’oubli, là où le soleil s’efface”.
Il y a un temps pour tout : pour le printemps et pour l’hiver avec “Ses miroirs de glace”, pour les questionnements et pour la renaissance, pour les étoiles illuminées et pour la tendresse, pour les “Amours insensées” et pour “L’indécence de l’oubli”, pour “La promesse du lendemain” et pour les horizons/où le ciel se mêle à la terre/ confondant les saisons”. Dans cette poésie, les “si” sont présents et ont le droit de s’exprimer sur “les traces” laissées par les baisers, sur “le rêve avant qu’il ne s’achève”… Bravo l’artiste !
 

(*) Soraya Habes, Sur la rive du cœur, éditions Rafar, Alger 2017, 129 pages, 500 DA.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER