Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Culture

Célébration de la Journée internationale des droits de la Femme

Un riche programme à Bouira

La maison de la culture Ali-Zaâmoum de Bouira, prévoit un riche programme autour de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme. Ainsi, les festivités qui s’étaleront jusqu’à jeudi prochain, ont été entamées, hier, avec l’ouverture de l’exposition de la fête de la femme.
Cet évènement consiste en l’exposition de tenues traditionnelles et modernes, bijoux, gâteaux traditionnels et modernes, décoration florale, photographies, arts plastiques, expositions de livres, photos des grandes figures féminines à travers l’histoire et enfin exposition sur le jeu de la boqala. En outre, la salle des spectacles de maison de la culture de Bouira, a abrité durant l’après-midi-d’hier, la projection du film Yemma (ma mère), de la réalisatrice Djamila Sahraoui. Pour le synopsis de ce long-métrage, c’est l’histoire d’Ouardia, mère inconsolable d’un militaire qui a été lâchement assassiné par les hordes terroristes, durant les années noires de l’Algérie. Ouardia soupçonne son autre fils, Ali, dirigeant d’un maquis islamiste, d’avoir exécuté son frère. Pour la journée d’aujourd’hui, lundi, un autre film dédié à l’héroïne Fadhma N'Soumer, réalisé par le talentueux Belkacem Hadjadj, sera projeté à la maison de la culture Ali-Zaâmoum. Les journées de mardi et mercredi, verront l’organisation de cafés littéraires autour de la femme et ses combats. Ainsi, mardi à 14h, il est prévu une conférence sur le parcours socio-littéraire de l’écrivaine algérienne, la regrettée Assia Djebar, présentée par le docteur Mohamed-Cherif Aghbalou, enseignant de littérature à l’université d’Alger. Le lendemain, ce sera le tour de l’enfant prodige de Sour El-Ghozlane, Kaddour M'hamsadji, de présenter une conférence sur les origines et les symboliques de la boqala.
Jeudi 8 mars, l’écrivain-journaliste, Ali Douidi, fera le tour des grandes figures féminines à travers l’histoire, lors d’une conférence organisée à l’annexe de la maison de la culture, s’ensuivra un gala artistique animé par les chanteurs Mohamed-Rafik Fergatti et Mustapha Oujrih.

R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER