Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Nacira Benyoucef, comédienne et chanteuse

Une artiste aux multiples talents

La comédienne Nacira Benyoucef © D. R.

Nacira Benyoucef est une jeune et talentueuse comédienne, qui a effectué ses premiers pas dans le mouvement associatif puis à la maison de jeunes d’Iferhounen, sur les hauteurs du Djurdjura, avant d’entamer une riche carrière sur la scène professionnelle avec les théâtres régionaux de Béjaïa et de Tizi Ouzou. Comme de nombreux comédiens et comédiennes, Nacira fera ses débuts dans le théâtre amateur, notamment avec la troupe de l'association de Hamid Bentayeb à la maison de jeunes d’Iferhounen, dans les pièces El-Haraga de Salah Haouche et Loundja de Mohand Amokrane Tighilit. “Après cette première période de jeune débutante, j’ai ensuite rejoint la coopérative théâtrale Machahu d’Iferhounen, puis le théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou en 2009. Dans cet établissement, j’ai suivi un stage de marionnettes et joué dans plusieurs pièces pour adultes et pour enfants dont Tawaghit a l-mumnin, Azal n tlelli, Yamena Boulamehayen, Gazzal Cna ladeyur, El-djazira el-mafqouda et bien d'autres pièces”, affirme-t-elle. Tout en restant comédienne, Nacira Benyoucef décida d’entamer une expérience dans la mise en scène et l’écriture théâtrale en produisant Taghedamt Taqudert, en collaboration avec l'association culturelle Itran de Takerboust, qui obtiendra plusieurs distinctions, dont le grand prix au festival de la Soummam, ainsi que Cvaha yettrun, une pièce pour enfants produite par l'association Assayas de Bouira, qui a obtenu le prix du meilleur texte au festival d’Ath Bouadou. En plus du théâtre, Nacira prépare également un album qui sortira prochainement.

“J’ai fait mes débuts dans la chanson à la maison de jeunes d’Iferhounen avant d’obtenir le premier prix du concours qu’organisait la radio nationale Chaîne II, «Icnayen u zekka», animée par Medjahed Hamid en 2010, comme j’ai participé à l’émission «Arrif el-kanoun» du regretté poète Benhanafi qui me donna d’ailleurs le nom d'artiste Tumert (le bonheur)”, a confié Nacira. Tout en précisant avoir “réalisé des duos avec les chanteurs Ali Meziane, Djamel Kaloun, groupe Debza et animé plusieurs galas avec la diva de la chanson kabyle Nouara, Makhloufi, Ali Meziane, Djamel Kaloun, Medjahed Hamid, Ali Ideflawen et obtenu le 3e prix au Festival national de la musique et chanson kabyles à Béjaïa 2017”. Native du village de Tirourda (daïra d’Iferhounen), Nacira Benyoucef a joué récemment dans la pièce Mama Algeria, où elle a incarné le rôle de la Patrie. Le texte de la pièce est écrit et mis en scène par la Tunisienne Samira Messikh, et produit par les associations Tamazgha de Tirourda et Itrane de Takerbouzt, en collaboration avec le TRTO et la direction de la culture de Tizi Ouzou. 

K. Tighilt 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER