Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

1res rencontres cinématographiques de Hassi Messaoud

Une édition dédiée aux films arabes en course pour les oscars 2017

Hassen Benzerari, coordinateur des rencontres ©D. R.

Cette édition qui aura lieu du 18 au 22 décembre verra la projection en avant-première de films arabes présélectionnés aux oscars 2017, des débats avec les réalisateurs, et des ateliers de formation sur l’infographie et l’image.

Dans le cadre du lancement des premières rencontres cinématographiques de Hassi Messaoud, qui auront lieu du 18 au 22 décembre, une conférence de presse s’est tenue dans la matinée d’hier à la cinémathèque d’Alger, afin de dévoiler les grandes lignes de cet événement dédié aux films arabes présélectionnés aux oscars 2017. À l’occasion de cette rencontre, le coordinateur de cette manifestation, le comédien Hassen Benzerari, aux côtés du directeur artistique Mohamed Allal, est revenu sur les motivations de ces rencontres qui visent à redorer la “scène culturelle dans le sud du pays”, sur le comité d’organisation et sur le programme développé pour cette édition.
“Ces rencontres sont organisées par un groupe d’opérateurs économiques de la région d’Ouargla, en collaboration avec l’association Lumières, et avec l’appui des autorités locales de la ville”, a informé le coordinateur. Et de préciser : “Les organisateurs ont insisté sur la 1re édition, car ils veulent pérenniser cet événement. D’ailleurs, cette initiative représente un grand pas dans l’univers culturel. L’État ne peut pas tout gérer !” Sur l’absence de sponsoring dans les différents secteurs culturels, Hassen Benzerari a signalé : “Cette démarche de la part de ces opérateurs donnera peut-être l’exemple à d’autres entrepreneurs pour investir dans les villes du pays. Et dans l’avenir, peut-être, ils financeront également des films.” À ce sujet, Mohamed Allal a appuyé les propos de son homologue, en déclarant : “Les opérateurs ont tendance à sponsoriser les équipes de foot. Il est temps d’investir dans la culture.”
Concernant les objectifs de ces rencontres réalisées à 90% par des opérateurs économiques, la création d’un “tourisme culturel” dans la région, de présenter au public du Sud des films arabes de bonne qualité, la subvention des investissements privés dans la production et la commercialisation cinématographique, et enfin l’ouverture de nouveaux horizons du courant cinématographique et la focalisation sur la dimension arabe. Quant à la programmation prévue pour ces rencontres, il sera projeté sept œuvres de pays arabes présélectionnés aux oscars 2017, dans la catégorie “meilleur film étranger”, ainsi que trois autres films de Palestine, du Yémen et de Tunisie. Au sujet de la thématique de cette édition dédiée aux films arabes, le directeur artistique a souligné que “ces films seront pour la plupart projetés pour la première fois au Maghreb. Nous avons choisi ces œuvres, car l’académie américaine des oscars a pris en considération un grand nombre de films arabes dans sa sélection”. Et d’ajouter : “Alors nous avons pensé présenter ces productions au public du Sud, qui n’a pas l’habitude d’assister à des projections dans les salles de cinéma.” À noter que les projections auront lieu tout au long de ces cinq jours à la salle de l’entreprise “les grands travaux pétroliers, qui a bien voulu nous prêter l’établissement”.
Durant cette conférence de presse, il a été précisé par les organisateurs que ces rencontres seront délocalisées dans trois régions, à savoir Touggourt, Hassi Messaoud et Ouargla, où seront projetés différents films algériens.
Outre les projections, les cinéphiles et amateurs auront entre autres l’occasion de débattre avec les réalisateurs et comédiens, et d’assister également à des ateliers de formation sur l’infographie et l’image. Ces premières rencontres cinématographiques de Hassi Messaoud, dédiées aux films arabes présélectionnés aux oscars 2017, rendront hommage à des personnalités ayant marqué le 7e art, notamment Ahmed Rachedi, Abdelkrim Kaarar et feu Hamid Remas.

Hana Menasria


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER