Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

LE PROJET EST ORGANISE PAR LE TNA

Une résidence d’écritures et de créations à Alger

Ziani Cherif Ayad, initiateur du projet ©D. R.

“Paroles en scènes” est une résidence de trois semaines qui se déroulera à Alger, à partir du 30 avril, au TNA. Elle vise tous ceux qui sont concernés par l’écriture théâtrale.

Le Théâtre national algérien (TNA) organise une résidence d’écritures et de créations “Paroles en scènes”, destinée aux amateurs du 4e art. Cette idée a germé par le dramaturge Ziani Cherif Ayad, au constat des “problèmes multiples” que connaît le secteur du théâtre algérien, notamment la problématique du “texte théâtrale”. La résidence “Paroles en scènes” serait l’une des “voies à explorer, un territoire où la parole se transformera en écriture grâce à l’aide d’auteurs connus et reconnus, puis en lecture avec l’apport de comédiens et enfin en spectacles avec la complicités des théâtres”, peut-on lire sur le communiqué de presse.
Pour la réalisation de ce projet ambitieux, un appel à projet a été lancé pour tous ceux qui sont intéressés par l’écriture théâtrale. Pour cette 1re édition, seulement cinq candidats seront retenus pour participer à cette résidence qui se déroulera à partir du 30 avril, sur une période de trois semaines. “Paroles en scènes” sera composée de trois étapes : pour la 1re phase, les candidats seront chargés de faire évoluer leur texte pour livrer un avant-projet, ils seront également accompagnés par trois parrains : le musicologue et musicien Noureddine Saoudi, le dramaturge Arezki Mellal et le metteur en scène Ahmed Khoudi (tout au long de cette résidence, ces professionnels donneront des conseils et suivront l’évolution des travaux des participants). La 2e phase s’articulera sur la présentation des textes à des metteurs en scène pour les développer dans la forme d’une “mise en espace”.
Quant à la dernière étape, elle fera l’objet de la réalisation de l’évènement “Rencontre de la jeune création-Paroles en scènes I”. Outre la résidence de travail, les candidats auront aussi l’occasion de participer à des actions culturelles complémentaires, à l’exemple de tables-rondes, ateliers d’évaluations, projections et lectures de pièces théâtrales. Pour présenter ce projet, l’initiateur Ziani Cherif Ayad et son équipe ont animé une conférence de presse, hier matin, au TNA, afin de dévoiler les grandes lignes de cette initiative.
À ce propos, il a indiqué que “ce projet végétait dans les tiroirs depuis dix ans. À travers cette entreprise, nous voulons permettre aux jeunes de prendre des risques et de les faire sortir de ce qu’il a déjà été réalisé. Il y aura une totale liberté. C’est ce que nous allons essayez de faire”. Et d’ajouter : “C’est une aventure qui vaut le coup d’être tentée. Le TNA va abriter cet évènement. Mais, c’est malheureux de voir les institutions concernées aux abonnés absents.” Et de conclure : “Ces derniers devraient nous soutenir financièrement. Ils ne sont présents que pour des évènements futiles. Quand nous proposons des actions profondes, nous ne les trouvons pas.”
Les concernés par cette résidence d’écritures et de créations, vous pouvez vous inscrire sur le site : parolesenscene.alger@gmail.com. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 avril à minuit.

Hana Menasria


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER