Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Actualités

Le ministère de la culture aurait refusé une autorisation de tournage à Oran

Yasmina Khadra accuse Mihoubi de censure


La sphère culturelle DZ vient d’être frappée encore par une polémique, et cette fois-ci sur les réseaux sociaux. Dans la soirée de vendredi, l’écrivain Yasmina Khadra a poussé sur sa page facebook un coup de gueule à l’encontre du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. Dans son texte, l’auteur de L’attentat a indiqué que “l’émission littéraire “21 cm” diffusée sur Canal+,  que M. Augustin Trapenard allait me consacrer à Oran en ce mois de décembre, a été annulée faute d’autorisation de tournage refusée par le ministre de la Culture algérien”. Et d’expliquer : “Il s’agit d’une émission purement littéraire, apolitique, sur mon parcours de romancier et sur les lieux qui m’ont inspiré et forgé.” Et de conclure ce post en interrogeant le concerné : “M. Mihoubi, vous qui êtes poète, pourriez-vous nous dire pourquoi vous vous êtes opposé à ce que vous êtes censé défendre ?” Suite à cette publication, plusieurs internautes se sont indignés en “dénonçant” ces “pratiques” de “censure”, qui deviennent courantes. Parmi les quelques commentaires de “facebooker” : “Il ne faut surtout pas se laisser faire ! Si le célèbre Yasmina Khadra ferme les yeux sur ce genre d’abus, c’est la porte ouverte à tous les dépassements contre les plus faibles !” ou encore “Ils n'aiment pas la culture, la culture élève les esprits et fait réfléchir...” La publication de l’écrivain a vite fait réagir le ministère de la Culture, qui a répondu immédiatement en publiant une mise au point sur sa page facebook. “L’écrivain et romancier algérien Yasmina Khadra a mentionné le refus du ministère de la Culture de lui accorder une autorisation de tournage pour une émission littéraire de Canal+. À cet effet, le ministère tient à préciser que dans sa réponse, il a expliqué qu'il n'était pas dans ses prérogatives d'établir le visa d'agrément pour l'équipe de tournage”, est-il mentionné. Tout en précisant dans le post : “Il fallait donc se rapprocher des services du ministère algérien des Affaires étrangères et de l'ambassade d'Algérie en France. À aucun moment le ministère de la Culture n’a mentionné le refus d'octroyer le visa à Yasmina Khadra pour le tournage.” À ce propos, l’institution de Mihoubi a fait savoir qu’“il s'agit d'une mauvaise interprétation et non-compréhension des procédures exigées et établies. L'autorisation de tournage est automatiquement accordée lorsque les équipes chargées du tournage sont autorisées à entrer sur le territoire algérien pour effectuer un tournage”.    

  R. C.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER