Scroll To Top

Auto / Dernière Minute

IMPACT DE LA POLLUTION AUTOMOBILE SUR LE CLIMAT

“Mauvaise note” pour Toyota et Stellantis

© D. R.

■ Le  géant  japonais de  l’automobile  Toyota  et  le  franco-italo-américain Stellantis ont écopé ex æquo de la plus mauvaise note dans un rapport de l’ONG environnementale Greenpeace sur les engagements pour le climat des dix principaux constructeurs mondiaux.

Toyota, redevenu  numéro  un  mondial  de  l’automobile  en  2020  devant l’allemand Volkswagen, s’est vu décerner la note “F” (double moins), en queue du classement de Greenpeace, tout comme Stellantis. 

L’américain General Motors s’en sort le mieux (C-), suivi par Volkswagen (D) et Renault (D-). 

Les autres groupes (le sud-coréen Hyundai-Kia, les japonais Nissan et Honda, l’allemand Daimler et l’américain Ford) ont reçu F+ ou F-. 

“Aucun des dix constructeurs ne prévoit d’abandonner les moteurs thermiques avant 2035”, ce qui rend l’objectif phare de l’accord de Paris en 2015 pour limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5°C “presque impossible à atteindre”, selon Greenpeace.

À noter que ce rapport a été publié lors de la conférence mondiale sur le climat COP26, qui s’est déroulée à Glasgow (Écosse).
 

F. B.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER