Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

L'Algéroise

105e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Après avoir vécu d’émouvants moments au cimetière, Fettouma et sa famille, ainsi que Nacéra revinrent à la maison. Cette dernière repensait encore à Mahmoud et à son amour perdu, et Nacer la taquina sur son état d’âme. Elle lui rétorque que le sien n’était pas non plus au beau fixe.

Nacéra affiche une petite moue.
-Je suis une vieille bête, mon cher, je flaire et je sens ce quelque chose qui naît immédiatement entre deux êtres, et qu’on appelle communément l’amour.
-Ah ! Je vois. Mais n’est-ce pas ma mère par hasard qui t’aurait mis la puce à l’oreille ?
Nacéra acquiesce.
-Nous en avons discuté, et j’en ai même touché un mot à ma sœur et à Naïma.
Nacer sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Il se lève, son verre de limonade à la main, et s’approche encore plus de
Nacéra.
-Et qu’elle a été leur réponse ?
-N’estimes-tu pas que le moment soit mal choisi pour aborder un tel sujet ?
Nacer prend un air menaçant.
-C’est toi qui m’a provoqué, Nacéra. Et si tu as entamé ce sujet, c’est qu’il y a anguille sous roche.
Nacéra se met à rire et Fettouma intervient.
-Veux-tu laisser Nacéra tranquille! Elle a eu comme nous tous sa dose d’émotions pour aujourd’hui.
La jeune femme fait un geste de la main et l’interrompt.
-Laisse-le donc s’exprimer. Après tout, pourquoi faire attendre ces tourtereaux ? Dès demain, je prendrai en charge cette affaire.
Rachid qui avait suivi la scène sans rien dire jette un coup d’œil curieux à son frère puis à Nacéra.
-Mais de quoi parlez-vous donc ? À quoi rime toute cette mise en scène ?
-Ce n’est pas du tout une mise en scène, mon fils, dit Fettouma.
-Si j’ai bien compris, Nacer veut enterrer sa vie de célibataire.
-Tout comme toi, il a le droit d’épouser la fille de son choix et de fonder son foyer.
Rachid acquiesce.
-Certes. Mais j’avoue que je suis bien surpris. Pourquoi ne m’a-t-on rien dit ?
Fettouma secoue la tête. Ah, ces jeunes et leur impatience !
-Tu vois, Rachid, nous étions tellement occupés par le transfert des ossements de ton père que nous n’avons pas jugé utile d’en parler à qui que ce soit. J’avoue que moi aussi j’étais surprise par la proposition de Nacer et son impatience à se lier à Naïma.
Elle se retourne vers ce dernier en souriant et poursuit :
-Il a eu le coup de foudre le soir de son arrivée, alors qu’il venait de la rencontrer chez sa tante.
Rachid donne une tape sur l’épaule de Nacer.
-Bienvenue au club des mariés, petit frère.
-Arrête donc, Rachid. Je ne suis pas encore dans ce club. J’avais à peine discuté de cette éventualité avec maman.
-Mais ce n’est plus une éventualité, puisque les choses semblent avoir déjà pris de l’ampleur, n’est-ce pas mère ?

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER