Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

Un cœur brisé

22e partie


Résumé :Halima assistera à une réunion à l’extérieur de l’entreprise, puis un chauffeur la déposera chez elle bien plus tôt que la veille. Elle aura le temps de faire des achats et constatera que sa fille avait déjà ouvert les cadeaux offerts par son père.

 

Elle était encore en préscolaire, et cet univers la subjuguait. Elle trouvait des réponses qui comblaient sa curiosité d’enfant et se faisait tous les jours des amis. Chaque soir, alors que sa mère la bordait, elle racontait sa journée et s’endormait en rêvant à celle du lendemain.
-Regarde maman, lance Sabrina, en brandissant une Barbie. Papa m’a envoyé des jouets et plein d’autres choses.
Halima s’agenouille et prend sa fille dans ses bras.
-Heureux anniversaire mon ange. Moi aussi, je t’ai acheté un beau cadeau. Mais nous l’ouvrirons tout à l’heure.
Sabrina se met à sautiller.
-S’il te plaît maman ! Je veux l’ouvrir tout de suite.
Halima s’approche d’elle et chuchote à son oreille.
-Je vais d’abord préparer un beau gâteau d’anniversaire. Un gâteau au chocolat comme tu l’aimes, et ensuite tu souffleras tes bougies, et tu recevras tes autres cadeaux.
-Hum. Tu me laisseras découper un grand morceau de ce gâteau ?
-Bien sûr. C’est ton anniversaire ce soir, et tu feras ce qui te plaira.
La petite se met à battre des mains.
-Waouh ! Je vais jouer avec mamie en attendant que tu prépares le gâteau.
-C’est ça, ma chérie.
La petite tire sa grand-mère par sa robe.
-Allez, viens mamie, nous allons ouvrir les autres cadeaux de papa.
La vieille Meriem, qui avait assisté à la scène en silence, n’était pas mécontente de voir que sa fille était rentrée plus tôt que la veille.
-Tu as fini par te raisonner, Halima ?
-J’ai demandé qu’on m’assure le transport afin que je n’aie plus à subir les affres quotidiens des bus, et de pouvoir rentrer à l’heure à la maison.
Sa mère acquiesce.
-Voilà qui est bien pensé. Ton père avait regretté ses répliques acerbes... Il s’était emporté et ne savait pas ce qu’il disait.
Halima lève la main pour l’interrompre.
-Non. Je trouve qu’il avait entièrement raison. Papa n’est pas mauvais, il craignait pour ma sécurité. J’aurais fait la même chose à sa place.
-Alors, oublions cet épisode et profitons de cette soirée d’anniversaire.
Halima prépare un gâteau et le dîner. La famille se retrouve autour d’une table bien garnie pour fêter l’anniversaire de Sabrina qui ne tenait plus en place.
Tenant sa promesse, sa mère la laissera éteindre ses bougies, puis découper un morceau de son gâteau au chocolat, qu’elle se met à manger goulûment. Ensuite, Halima prépare du thé et aide sa fille à ouvrir le reste des cadeaux. Sabrina était si heureuse ce soir-là que sa mère regretta un instant de l’avoir séparée de son père.

(À  SUIVRE)
Y. H.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER