Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

Un cœur brisé

4e partie

Résumé : Halima avait mené la belle vie auprès de son premier époux. Mais un jour, elle émettra le souhait de travailler. Son mari s’y opposera. Ils se quittent. Athmane tente de minimiser les dégâts, mais son ex-épouse refuse d’entendre raison.

 

Athmane, bafoué dans son amour-propre par le comportement de son épouse, battra en retraite et finira par accepter de divorcer. La mort dans l’âme, il obtiendra gain de cause. Halima devra quitter le foyer. Cependant, il lui cèdera la garde de sa fille.
Halima rentre chez ses parents et tente de mener sa vie telle qu’elle l’entendait. Elle entame une formation et s’empresse d’envoyer son CV à quelques entreprises qu’elle jugera assez sérieuses pour répondre à son profil. Elle était universitaire et ne pouvait souffrir de se voir attribuer un poste quelconque.
Des mois durant, elle vivra aux crochets de ses parents qui se désolaient de la voir aussi inconsciente dans ses décisions. Elle était heureuse dans sa vie conjugale et menait une vie des plus sereines. Quelle mouche l’avait donc piquée pour vouloir changer les données de son existence ?
Mais elle n’en aura cure de leurs conseils. Athmane lui envoyait régulièrement une pension alimentaire et rajoutait de temps à autre une somme assez conséquente pour permettre à sa fille de vivre comme elle a toujours vécu sous son toit. Halima tentait de faire quelques économies, mais dut battre en retraite. Elle combattait sur plusieurs fronts et n’arrivait pas à joindre les deux bouts. La formation qu’elle avait entamée devrait durer plusieurs mois, et elle avait été jusqu’à hypothéquer ses bijoux pour pouvoir payer ses cours. En parallèle, elle attendait une réponse à ses multiples requêtes dans lesquelles elle quémandait un poste d’emploi répondant à ses ambitions.
Une année passe. Sabrina allait à l’école. Halima se sentira alors plus libre dans ses mouvements et terminera sa formation avant de se remettre à courir les entreprises en quête d’une fonction professionnelle.
La tâche ne s’avérera point facile. Elle était convaincue pourtant, qu’un jour la chance finira par tourner en sa faveur. De ce fait, elle prendra son mal en patience et persistera dans son entêtement à chercher un boulot.
Un matin, le facteur lui remettra une enveloppe frappée du sigle d’une entreprise étrangère. Halima s’empresse de l’ouvrir et de lire le contenu de la réponse qu’elle attendait depuis des mois. Dans la lettre qu’elle venait de recevoir, l’entreprise en question lui demandait de se présenter le plus tôt possible.
Ne tenant plus en place, Halima s’habillera hâtivement, avant de se rendre illico presto à son prochain lieu de travail, car elle y voyait déjà un signe du destin et était convaincue d’accéder à une fonction. L’entreprise se trouvait à l’écart de la ville, et elle dut prendre deux bus et marcher ensuite sur 2 km avant d’arriver.
Un responsable des ressources humaines la recevra. Après l’avoir détaillée telle une momie en exposition, il lui dévoilera que leur entreprise n’était là en fait que pour quelques années, le temps de réaliser un projet dans le pays. Si elle était d’accord pour y travailler, elle devrait pouvoir suivre l’équipe dans ses déplacements et ses changements de lieu à tout bout de champ. En sus, comme elle sera la seule femme admise à travailler auprès d’eux, elle se devait aussi de revoir sa tenue vestimentaire et ne porter que des vêtements qui cacheraient les contours de son anatomie.


(À  SUIVRE)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER