Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

Un cœur brisé

6e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Halima devra accepter le poste qu’on lui proposait… Elle était novice en la matière. Le responsable qui l’avait reçue la presse de donner son accord… Il y avait d’autres demandes en instance…

La jeune femme toussote :
-Je n’en disconviens pas… Par les temps qui courent, le travail se fait de plus en plus rare…
-Alors, à vous de jouer la carte de votre chance.
Elle déglutit encore et ose enfin demander :
-Nous n’avons pas encore abordé le sujet de ma rémunération et des avantages de ce poste auquel vous m’affectez…
Il hausse les épaules
-Un salaire tout juste motivant et quelques voyages… Vous allez devoir être l’ombre de votre directeur et le suivre dans tous ses déplacements…
-Tous ses déplacements !, murmure Halima en pensant à sa petite fille qu’elle allait devoir abandonner durant ses missions…
-Oui, tous ses déplacements Madame… Réfléchissez-bien avant de vous engager dans cette aventure… Nous ne sommes pas l’Armée du salut… Ici, c’est une entreprise qui ne compte que sur les rendements de son personnel pour sa rentabilité.
Halima se lève et tire sur sa jupe :
-Bien Monsieur…
Je pense que je n’ai pas le choix…
-Vous voulez dire que vous
refusez ?
Elle secoue sa tête.
- Je ne pourrais laisser passer ma chance… Je suis dans l’obligation d’accepter toutes vos conditions.
Elle soupire et reprend :
-Je n’ai pas le choix… J’ai un enfant à charge, et je vis aux crochets de mes parents… Ce travail me permettra de mettre un peu d’ordre dans ma vie familiale…
Il ébauche un sourire, qui ressemblait davantage à une grimace :
-Voilà qui est bien conclu…
-Quand devrais-je commencer ?
Il jette un coup d’œil à sa montre :
-La journée tire à sa fin… Revenez demain, et je vous mettrai en contact avec le directeur et le reste du personnel… Heu… n’oubliez pas : vous devez porter des vêtements moins…
Elle acquiesce en levant sa main :
-J’ai compris… Désormais, je porterais des pantalons larges et des liquettes…
-Il ne faut pas non plus que vos tenues vestimentaires soient trop rigides…
-Je… Je vais tenter d’être présentable tout en étant sobre.
Il s’approche d’elle et la toise :
-Votre maquillage aussi doit être plus clair… Pas de rouge vermeil ou de fards à paupière tapageurs…
-Euh… C’est noté Monsieur… Je vais m’abstenir aussi de me maquiller…
-Mais non ! Vous allez vous maquiller, mais discrètement… Nous tenons vraiment aux apparences ici…
Halima quitte les lieux en ayant l’impression d’avoir subi un interrogatoire au niveau d’une caserne. Les restrictions auxquelles elle devra se soumettre n’étaient pas pour la réjouir.
Néanmoins, elle n’était pas en mesure de refuser ce poste de travail… Elle savait que ses chances de tomber sur un autre emploi s’amenuisaient de jour en jour et elle ne pouvait se permettre le luxe de faire la fine bouche…

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER