Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

Un cœur brisé

75e partie


Résumé : Pour se distraire, Sabrina décide de faire du shopping et ne revient à la maison qu’en fin de journée. Sa mère était déjà là, et lui conseillera de penser à construire son avenir. La jeune fille était un peu triste pour sa mère.

Elle avait partagé sa vie et connaissait ses opinions sur le bonheur d’un couple et la détresse d’une femme solitaire.
-Papa a appelé.
-Ah ! je m’en doutais un peu. Comme à tes habitudes, tu as dû discuter longuement avec lui.
-Oui, papa est toujours un peu anxieux. Il tente par tous les moyens d’être toujours présent. Malgré l’éloignement, il est à l’affût du moindre changement dans ma vie.
-Cela va de soi. Après tout, c’est ton père.
-Ce n’est pas toujours le cas dans les couples divorcés. Le plus souvent, un des parents va jusqu’à ignorer l’existence de sa progéniture.
-Fort heureusement pour toi, ton père a toujours su être là au bon moment. De quoi avez-vous donc parlé ?
-D’un peu de tout.
Halima dépose le saladier sur la table et se met à découper le pain.
-Je pense qu’il n’a même pas demandé de mes nouvelles.
-Je lui ai dit que tu bossais.
-Il n’a donc pas fait référence
à notre rencontre d’hier.
-Maman ! Papa était heureux de te revoir. Et toi aussi. Ne tente pas de me contredire là-dessus.
Halima ébauche un sourire.
-Je n’étais pas mécontente de le
revoir.
Elles s’installèrent pour dîner, et Sabrina tendit son assiette à sa mère.
-J’ai abordé un autre sujet avec lui.
-Quel sujet ?
Sabrina émiette une tranche de pain dans sa soupe avant de
répondre :
-Je voulais qu’il me conseille.
-Sur quoi ?
-Sur tout. Je ne connais encore rien de la vie active. Je devrais me mettre d’ores et déjà à chercher un boulot.
-Pas si vite, ma chérie. Tu devrais plutôt penser à prendre des vacances et à te reposer.
Elle marque une pause, puis
poursuit :
-Par contre moi, j’ai mis une croix sur mes vacances cette année. Je préfère faire des économies pour retaper la maison.
-Hein ? Tu reviens donc sur tes projets ?
-Bof. Je pourrais me permettre quelques sorties à la plage ou à la campagne sans trop m’éloigner. Je pense faire appel à un entrepreneur et faire quelques réaménagements.
Cela fait un bon bout de temps que je voulais entamer ces travaux. Mais j’ai préféré attendre la fin de tes études pour ne pas te perturber.
Elle soupire.
-C’est pour cela que j’ai préféré ajourner mes vacances. Par contre, toi, tu pourras partir au Sud chez ton père.
Si tu veux, je pourrais te réserver ton billet dès demain.
-Pas si vite, maman. J’ai encore quelques petites affaires à régler.
-Quelles affaires ?
Tu n’auras plus de soucis à te faire, maintenant que ta dernière année universitaire est clôturée. Nous verrons bien après les vacances ce qu’il y aura lieu de faire. D’ici là, tu ne penseras qu’à te distraire et à te changer les idées.


(À  SUIVRE)
Y. H.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER