Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

Un cœur brisé

76e partie

Résumé : Halima conseillera à sa fille de partir en vacances sans plus attendre. Par contre, elle avait annulé les siennes, car elle pensait faire des travaux de réaménagement. La jeune fille voulait riposter, mais s’en abstient.

Sabrina était sur le point de riposter, mais préféra s’en abstenir. Sa mère n’avait pas encore remarqué les fleurs dans le vase du salon, sinon, elle l’aurait interrogée sur leur expéditeur.
La jeune fille se lève et dépose les assiettes sales dans l’évier.
-Laisse, je m’occupe de la
vaisselle.
-Mais non maman, tu as eu une longue journée au boulot. Je vais faire la vaisselle, et préparer un café.
-Bien, alors, je vais m’allonger dans ma chambre.
Sabrina pousse un soupir de soulagement. Les fleurs pourront attendre. Elle trouvera bien un argument pour justifier leur provenance.
Elle secoue la tête : devra-t-elle mentir à sa mère ? Son père avait raison, il va falloir la mettre au courant de cette histoire avec Riad.
Elle jette un coup d’œil à la pendule de la cuisine. La soirée était avancée, va-t-elle appeler ce dernier et le remercier pour son geste, avant de décliner poliment son invitation ?
Elle termine sa vaisselle, et dépose une cafetière sur le feu, puis prend son portable et compose le numéro du jeune homme.
La sonnerie retentira longtemps sans réponse. Elle fera une deuxième tentative, en vain.
Elle verse alors le café frais dans deux tasses et se dirige vers la chambre de sa mère. Cette dernière était allongée sur son lit et suivait une émission à la télé.
-Les relents de ce café me titillent les narines, lance Halima en se redressant sur son lit.
-Il est un peu fort, cela va peut-être t’empêcher de dormir..
Elle secoue sa tête :
-Avec une journée aussi chargée que la mienne, je pense qu’aucun excitant ne pourra me tenir éveillée au-delà de mon heure habituelle.
Elle baille et s’étire :
-Tu vois bien que je suis exténuée.
-Alors, bois ce café et endors-toi.
-C’est ce que j’ai l’intention de faire, figure-toi.
Elle contemple sa fille, et poursuit :
-Toi aussi, tu devrais songer à te mettre sans tarder au lit. Toutes ces nuits de veille t’ont épuisée.
La jeune fille allait répliquer, lorsque son mobile se met à sonner. C’était Riad qui la rappelait. Elle hésite à décrocher et sa mère le remarque :
-Qui t’appelle donc à cette heure-ci ?
-Heu... Je...
Halima fronce les sourcils :
-Pourquoi ne décroches-tu pas Sabrina ? Si c’est un imposteur, passe-le-moi.


(À  SUIVRE)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER