Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

Un cœur brisé

87e partie

Résumé : De retour chez lui, Athmane ne se sentait pas bien. Faïza confirme à Sabrina que son père souffrait d’hypertension, mais refusait de voir un médecin. La jeune fille décide alors de prendre les choses en main.

 

Elle se lève.
-Papa, tu vas m’accompagner dans l’immédiat à l’hôpital.
Athmane tente de protester.
-Non. Je t’assure que je n’ai rien.
-Nous verrons bien, papa. Je serai plus rassurée sur ton compte après une bonne consultation.
Elle prend son sac et l’invite à se lever.
-Ne perdons pas de temps.
-D’accord. Mais je ne peux pas conduire. J’ai encore un vertige.
La mort dans l’âme, Sabrina se tourne vers Riad.
-Pourrais-tu nous conduire à l’hôpital ?
-Bien sûr.
-Alors allons-y.
Elle pousse son père vers la sortie. Racim propose :
-Je vous accompagne.
-Non, Racim. Nous n’allons sûrement pas tarder.
Un peu déçu, le jeune garçon se rassoit. Sabrina lui adresse un clin d’œil complice.
-Toi, tu prendras soin de la famille durant mon absence.
-Donne-nous alors des nouvelles.
-C’est certain, j’appellerai dès que je serai fixée sur la santé de papa.
À l’hôpital et devant l’insistance de sa fille, Athmane ne pouvait que se soumettre à une consultation médicale approfondie. La soirée était bien avancée lorsqu’ils revinrent à la maison.
L’homme souffrait d’une tension élevée, mais les résultats de ses analyses étaient normaux.
On lui prescrira quelques médicaments, et on lui conseillera de prendre rendez-vous chez un cardiologue.
-Tu es fixée maintenant sur mon état de santé ?, lance-t-il à Sabrina, alors qu’il allumait la télé et se laissait tomber sur le divan du
salon.
-Pas tout à fait. Il va falloir que tu consultes d’abord un cardiologue.
-Je le ferai. Mais d’ici là, je ne veux pas devenir une charge pour la famille. Je ne suis ni impotent ni handicapé. Je vais continuer à vivre tel que je l’ai toujours fait.
-Tu vas suivre les recommandations de tes médecins, papa.
-On m’a toujours conseillé de marcher, de manger sain et de bien dormir. Un programme que j’ai toujours appliqué.
Il soupire et se tourne vers Riad qui venait de garer le véhicule au parking et revenait pour lui remettre les clefs.
-Nous avons fait perdre son temps à ce jeune homme.
-Riad, lance ce dernier, avant de poursuivre :
-Il est de mon devoir de vous assister. Après tout Sabrina et moi sommes amis.
Athmane lâche sa télécommande et se redresse.
-Hé. Nous n’avions pas reparlé de cette rencontre à l’aéroport ?
Il lance un regard interrogateur sa fille.
-Tu connaissais déjà ce jeune homme ?


(À  SUIVRE)
Y. H.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER