Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

36e partie

À tout jamais…

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Moh serait heureux de l’avoir pour gendre. Il lui promet sa fille sur-le-champ, sans même la consulter. Il trouve qu’elle a trop souffert et qu’il est temps qu’elle fonde un foyer. Elle monte dans sa chambre, tenant à rester seule. Rosa l’y rejoint. 

-Ta mère n’a pas tort. Qui ne le voudrait pas pour gendre ? Il connaît tous les métiers et en plus il est beau, dit Rosa. Tu ferais mieux d’oublier ce qui t’empêche d’être heureuse. Idir semble être quelqu’un de bien. Tu ferais bien d’accepter. Avec le temps, tu l’aimeras. Et ce ne doit pas être difficile de l’aimer. 
-Si seulement. 
-Fais-le par défi. Marie-toi avec Idir. Fais-les taire. Kamélia, tu es une femme exceptionnelle. La vie t’a donné des coups, mais là, elle t’offre un avenir avec un homme adorable. Kami, ne fais pas l’erreur de refuser. Attrape cette chance qui se présente à toi. La vie vient te donner ce que tu mérites. Permets à tes parents de pouvoir partager ton bonheur. 
La jeune femme promet d’y réfléchir. Rosa ne tarde pas à aller se coucher. Kamélia veut en faire de même, mais quand elle pense à toutes ces années de souffrance, elle sent des larmes monter. Elle ferme les yeux et reste ainsi pour les empêcher de couler. Respirant à fond, elle pense que son amie Rosa a raison. La vie lui donne l’occasion d’avoir une vie comme tout le monde. 
Elle reconnaît que ses parents ont raison de vouloir la caser. Elle n’allait pas les décevoir. Elle ne doit pas baisser la tête. La chance lui sourit. Kamélia s’endort moins stressée. Elle rêve de Tewfik. Elle s’est revue jeune adolescente insouciante. En ouvrant les yeux, elle éprouve un vague malaise. Mais il se dissipe rapidement quand elle se lève. Elle prend une douche, se maquille légèrement puis choisit de porter une jolie robe en laine bleue. Il fait froid. Elle est contrainte à porter des bas de laine et des bottines. En bas, elle croise un couple qui complimente son père pour la bonne prise en charge. Elle se rend dans la cuisine où elle trouve sa mère et Rosa en train de ranger la vaisselle utilisée au petit-déjeuner.
Elle les embrasse avant de prendre place à la table réservée aux employés. Rosa lui sert une grande tasse de lait au chocolat et des beignets. Kamélia, qui n’a rien mangé la veille, les dévore sous l’œil ému de sa mère. Elle abandonne son activité pour s’asseoir en face d’elle.
-Idir te donne rendez-vous au salon familial, au village. Ton père est au courant. Vous aurez tout le temps pour discuter des petits détails. Prenez tout votre temps. Ton père tient à ce que tu voies tous les détails avec Idir. 
-Je vois que vous êtes décidés à vous débarrasser de moi. 
-Ne le prends pas mal. Il n’aurait pu t’arriver mieux, dit Fathma. Tu ferais bien de te dépêcher. Il doit surveiller ton arrivée. Allez, file. 
Kamélia regarde son téléphone. Elle trouve un message où il la prie de ne pas refuser ce rendez-vous. Elle prend sa veste et son sac et s’y rend rapidement. 
 

(À SUIVRE)
T. M. 
taosmhand@yahoo.com
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER