Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

48e partie

L’intruse

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Amir dévoile à sa sœur qu’il avait l’intention de demander la main de Nesrine. Ce qui ne parut pas l’étonner le moins du monde. Elle lui conseillera tout bonnement d’en discuter tout d’abord avec la première concernée.

Elle ébauche un sourire avant de poursuivre :
-Nous n’avons jamais abordé un tel sujet entre nous, mais je suis certaine que Nesrine ne refusera pas ta proposition.
Un peu rassuré, Amir lance d’une voix plus forte :
-Tu me redonnes espoir petite sœur. Heu… Mais comment peux-tu anticiper sur les évènements ?
-Dans ton cas, il est facile de deviner la suite. Nesrine n’est pas le genre de femme à se confier sur ses sentiments, mais vous vous entendez bien tous les deux, et je sais qu’au fond, tu ne lui es pas indifférent. Si tu veux, je vais encore t’avouer autre chose : c’est elle qui fait toujours ta chambre et tient à repasser tes vêtements.
Amir sourit :
-Ce n’est pas un gage de garantie, mais c’est toujours un bon point pour moi.
Elle lui donne une grosse tape dans le dos :
-Ne penses-tu pas que nous devrions avant tout mettre nos parents au courant de tes projets ?
Il déglutit :
-Si… Si bien sûr… Mais…
-Mais quoi ? Tu appréhendes leur réaction ?
Il soupire :
-Tu as vu juste. Peut-être... Peut-être qu’ils voient les choses autrement.
-Tu veux dire que parce que Nesrine n’a pas de famille, qu’ils ne verront pas d’un bon œil ta proposition ?
Il passe une main sur son visage et soupire encore :
-Oui… Un peu ça… Mais enfin, ils t’ont bien élevée toi aussi. Et un jour, ils auront à affronter la même situation.
Ne s’attendant pas à cette réponse brusque, Sadjia se lève :
-Tu me reproches quoi au juste Amir ? D’avoir été reçue tel un colis dans la famille ?
Se rendant compte de sa bourde, il se lève et lui entoure les épaules :
-Excuse-moi petite sœur… Je suis désolé... Je ne voulais pas te blesser. Je... Je ne…
-Je comprends… Tu voulais juste démontrer qu’à l’instar de Nesrine, je suis aussi une fille qui ne connaît rien de ses origines.
Il déglutit :
-Pardonne-moi, je ne suis qu’un imbécile… Je…
Sadjia soupire :
-C’est une réaction d’amoureux. Tu veux avoir toutes les données de ton côté pour gagner ta cause..
 

(À  SUIVRE)
Y. H. y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER