Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

59e partie

L’intruse

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Faïza prétexte une fatigue et se met au lit. Hichem n’est pas dupe. Il savait qu’elle ne dormait pas. Son épouse couvait un passage à vide. Peut-être même une dépression. Mais pour quelle raison ?

Elle laisse rouler deux longues larmes sur ses joues.
-Je ne sais pas. Je ne me sens pas bien depuis le passage de cette femme.
-Quelle femme ?
Elle renifle.
-Je vais tout te raconter. 
À ce moment, la porte de la chambre s’ouvre et Sadjia rentre, une tasse de tisane à la main.
-Je t’ai préparé une infusion de lavande, maman. Cela te détendra.
Elle dépose la tasse devant elle sur la table de nuit, puis jette un regard interrogateur à son père.
-Tu ne trouves pas qu’elle a mauvaise mine, maman ?
Il toussote.
-Ta mère parfois fait des chichis.
-Ce n’est pas vrai !
Il sourit.
-Elle est juste un peu fatiguée ce soir. Ne t’inquiète donc pas, Sadjia. Je te suggère plutôt d’aller te reposer toi aussi. Tu as dû avoir une longue journée.
-Certes, mais je n’aime pas voir maman dans cet état.
-Allons. Elle n’a absolument rien, je t’assure.
Sadjia se retire, et Hichem se tourne vers sa femme.
-Alors, de quoi s’agit-il ? 
Faïza lui tend la main qu’il prend dans la sienne.
-Hichem. Je crois qu’on veut nous enlever Sadjia.
Étonné par la réplique de son épouse, l’homme demeure muet quelques secondes. 
-Qui veut nous enlever Sadjia ?
-Sa mère biologique.
-Sa mère ? 
-Oui. Une femme est passée cet après-midi. En fait, elle rôde tous les jours autour de notre maison. Les voisins l’ont déjà constaté, et cela dure depuis quelques années.
Hichem secoue la tête.
-Tu te fais des idées, Faïza. C’est sûrement une femme qui n’a pas toute sa raison, ou une simple mendiante.
-Non, non Hichem. Je t’assure que cette femme a toute sa raison.
-Tu as discuté avec elle ?
-Oui. Elle est venue me dire que Sadjia est sa fille, et elle avait des preuves qui ne laissent aucun doute.
-Comment cela ? Tu rencontres une inconnue et tu crois tout ce qu’elle te raconte.
-Cette femme base ses dires sur des choses logiques et réelles. Attends !
Faïza se lève et ouvre le tiroir de sa commode pour retirer le papier qu’elle venait de replier deux heures plus tôt.
-Ce pli. Je l’ai trouvé dans le carton.
-Quel carton ? 
 

(À  SUIVRE)
Y. H. 
 y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER