Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

77e partie

Maya

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Samia est enfin de retour chez elle. Elle avait transféré ses biens et réinvesti dans son pays. Elle va enfin vivre comme elle l’a toujours souhaité auprès de sa fille et de sa famille. 

Maya, un jour, lui demande l’autorisation de rendre visite à son père.
-Je veux connaître enfin cet homme dont tu m’as tant vanté les mérites.
-Mais je n’ai pas à t’autoriser, Maya. Tu as tous les droits d’aller lui rendre visite. Après tout, c’est ton père.
-Je sais. Mais comment va-t-il réagir ? Il ne me connaît pas. Je veux dire...
-J’ai compris. Tu peux toujours lui téléphoner avant de le rencontrer.
-Lui téléphoner ? Tu n’y penses pas, maman. C’est mon père. Tu veux que je prenne rendez-vous avec mon père ?
Samia sourit.
-Oh ! Maya. Fais comme cela te convient. Va lui rendre visite si tu veux dès demain.
-Demain ? Non, j’irai ce soir même.
-Mais il se fait tard.
-Eh bien, tant pis. Je ne peux plus attendre. En plus, comme on est au week-end, je pense que le moment serait plutôt bien choisi. Tu ne veux pas m’accompagner, maman ?
Samia secoue la tête.
-Non, pas pour cette fois-ci.
-Alors tu me donnes l’adresse de la maison.
-Bien sûr, ma chérie.
Samia prend de son sac une ancienne carte de visite de Djamel et la remet à Maya.
-La villa se trouve à quelques kilomètres d’ici. Je vais demander à l’un de tes cousins de te déposer.
-Non. Je préfère prendre un taxi.
-Tu es sûre ?
-Ne t’inquiète donc pas mère, je saurai fort bien me débrouiller. Après tout, je me rends dans ma famille.
Samia hoche la tête.
-Oui. Mais comme tu ne connais encore personne...
-Eh bien ce sera bientôt fait.
La jeune fille prend son sac et sort. Elle n’eut aucun mal à dénicher un taxi aux alentours du quartier, et en 30 minutes elle se retrouve devant la villa de ses ancêtres.
Elle descend du taxi, règle sa course et sans plus attendre s’approche des grilles de la grande maison. 
Un silence pesant inondait les lieux. La villa construite en pierre taillée rappelait les anciennes bâtisses d’outre-mer. 
Maya est étonnée. Sa mère lui avait décrit les lieux avec précision. Mais la réalité était tout autre. La jeune fille est impressionnée. La beauté du jardin qui entourait la maison et les belles et grandes fenêtres entourées de lierre sauvage donnaient au lieu une espèce de puissance et de noblesse. 
Le grand portail en fer forgé l’avait impressionnée. 
Elle remarque même une ancienne clochette en haut du mur d’enceinte, remplacée depuis le temps par une sonnette à l’entrée de la maison. 
Un chien se met à aboyer. La jeune fille remarque qu’un rideau avait bougé à une fenêtre du rez-de-chaussée. 
 

(À SUIVRE)
Y. H.
y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER