Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

16e partie

Ramdaniet

© Dessin/Ali Kebir

Ramdane et ramdane (2e partie et fin)

Résumé : Ammi Ramdane est un homme que j’ai toujours connu tel qu’il était. Personne ne connaissait réellement son âge. Lui ne s’en souciait pas… Il était père de famille et même grand-père…Un jour, il rencontre un ancien ami qui trouve qu’il n’avait pas trop changé.


Ammi Ramdane acquiesce :
-De ce côté-là, je ne m’en plains pas trop, je tente toujours d’être moi-même…Grâce à Dieu, les gens m’apprécient tel que je suis…
-Je n’en disconviens pas. Bon, dis-moi : Comment as-tu donc prénommé tes garçons ?
Ammi Ramdane ébauche un sourire espiègle :
-Oh ! tu sais je n’ai pas cherché trop loin mon cher ami. Étant donné que mon père s’appelait Chaâbane et moi Ramdane j’ai donc prénommé mon aîné l’Aïd. 
Le cadet Laïd Esseghir, et le dernier Mouharam.
-Tiens…On peut dire que tu ne t’es pas trop creusé la cervelle…
-Et pourquoi donc, ne sont-ils pas de beaux prénoms ?
-De très beaux prénoms mêmes …
-Attends-donc, je n’ai pas terminé. Étant donné qu’on m’avait aussi chargé de prénommer mes deux petits-enfants, ma petite-fille s’appelle Achoura et mon petit-fils Mouloud.Charmé par les répliques de son ami, Omar se lève et l’étreint :
-Barak Allahou fik, ya Ramdane. Tu es toujours aussi simple et aussi pieux, que tu l’as toujours été. 
C’est pour cela, que Dieu t’as auréolé de cette beauté morale et physique que les gens t’envient. 
Allez viens, que je t’offre un plateau de kalb el-louz que tu mangeras b’ssahtek avec ta précieuse famille.
Cette histoire est réelle. Nous l’avons reprise, telle que Laïd, le fils de Ammi Ramdane, nous l’a racontée.  


Y. H. 

 y_hananedz@yahoo.fr

Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER