Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Dossier economique

La 4G dans les starting-blocks

Des investissements modérés

L’annonce de son lancement avait pourtant, voici quelques mois, suscité un certain scepticisme chez nombre d’experts . “Timing inadéquat”, soulignaient certains d’entre eux en insistant sur une (encore) relativement faible pénétration de la 3G due à son démarrage tardif.
Il y aurait aujourd’hui en Algérie seulement un peu plus 8,5 millions d’abonnés 3G, selon le MPTIC. Parmi les autres obstacles au développement de la 4G, les critiques relèvent également l’absence d’un écosystème du numérique, illustré par la panne du e-paiement, ainsi que celle d’une industrie du contenu local.
Ces inquiétudes ne semblent manifestement pas partagées par les opérateurs de téléphonie mobile qui louent au contraire les avantages de la nouvelle technologie et semblent décidés à jouer le jeu de son développement “à fond” si on en juge par les informations rendues publiques ces derniers jours. “La 4G ouvre la voie à des améliorations considérables en termes de vitesse de téléchargement, de TV sur mobile, de streaming ou d’appels voix en qualité HD. Des pans entiers de l’économie vont également bénéficier de la 4G grâce aux nouveaux usages mobiles qu’offre cette technologie aux utilisateurs à l’instar du m-commerce, du m-payement, du m-banking, du m-santé, du m-education etc”, affirment en chœur les opérateurs.
Parmi les raisons de cet engouement des opérateurs pour la 4G figurent certainement le fait que les investissements nécessaires au développement de la nouvelle technologie ne semblent pas considérables. “Nous avons consacré un budget de 10 à 15 milliards de dinars (un peu moins de 100 à 150 millions de dollars) pour les investissements de la 4G”, déclarait récemment M. Mohammed Habib, président-directeur général par intérim de Mobilis. Son prédécesseur à la tête de Mobilis précisait de son côté “que tous les équipements mis en place pour la 3G sont capables d’évoluer vers la 4G sans de très grands investissements”.
M. Vincenzo Nesci, président exécutif de Djezzy, évoque pour sa part un “engagement d’investissement” plus élevé en mentionnant le montant d’1milliard de dollars au cours des 5 prochaines années mais sans préciser toutefois quelle part de cet investissement global sera réservé à la 4G.

H. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER