Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Dossier economique

Diversification des exportations au Maghreb

L’Algérie à la traîne

 L'heure où l'économie mondiale est frappée par la baisse du prix du baril de pétrole et le ralentissement de croissance, les pays qui réussiront donc à tirer leur épingle du jeu seront ceux dont les économies et les exportations sont plus diversifiées. Malheureusement notre pays reste à la traîne dans ce domaine. En effet, durant les six premiers mois de l’année 2015, la balance commerciale de l’Algérie a enregistré un déficit de 7,78 milliards. La part des exportations algériennes en dehors des hydrocarbures semble se réduire comme une peau de chagrin. Les exportations hors hydrocarbures ont régressé de 40% entre janvier 2015 et janvier 2016.
Comme le présente le bilan de l’année 2015, sur presque 2 milliards de dollars, seuls 300 millions de dollars sont générés par des produits réellement hors hydrocarbures. Le reste, c’est-à-dire 1,7 mds de dollars de recettes, est issu de produits pétroliers transformés. En 2015, l’Algérie a perdu 115 exportateurs. Sur le nombre de 500 exportateurs, il y a eu des déperditions et il y a environ 50 exportateurs réels qui réalisent 97% du chiffre. Contrairement à notre pays, la Tunisie dispose de 6600 exportateurs, 3000 produits exportés vers 159 destinations. Les exportations tunisiennes contribuent à hauteur de 23% au PIB du pays. Un excédent de près de 314,4 millions de dinars (MD) contre un déficit d’environ 656,5 MD, au cours du premier semestre 2014. Autre exemple, le Maroc dont les échanges extérieurs ont réalisé, en 2015, une belle performance. D’après les résultats, le déficit commercial du Maroc s’est allégé en 2015. Le déficit commercial a reculé de 35 milliards de dirhams entre 2014 et 2015. L'économie du Maroc a vu une baisse des importations tandis que les exportations du pays ont connu une belle hausse. Avec 50 milliards de DH d’exportations en 2015, l’automobile arrive en tête des secteurs exportateurs. D’autres secteurs porteurs comme l'aéronautique et les phosphates ont dopé les exportations marocaines. De plus, le Maroc a pu profiter de la bonne santé de son secteur agricole.


Saïd Smati


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER