Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Dossier economique

Chute du dinar et des réserves de change

Le tandem Benkhalfa-Laksaci limogé

 Pour le dinar algérien, l’année 2016 aura été coupée en deux. En juin 2016, deux ans après le déclenchement de la crise des marchés pétroliers, le dinar touche son plus bas niveau historique à 111 dinars pour un dollar. Face à l’euro, il est également à ses plus bas niveaux, à 122 dinars au taux de change officiel. Signal inquiétant, en mai dernier, le FMI prônait en outre pour l’Algérie “une plus grande flexibilité du taux de change” qui “faciliterait l’ajustement au choc sur les cours du pétrole”. Pour le FMI, le dinar “reste encore nettement surévalué”.

Le dinar variable d’ajustement
Intervenu précisément en juin 2016, le limogeage du gouverneur de la Banque d’Algérie ainsi que le remaniement ministériel qui l’a suivi peuvent clairement être interprétés comme un “signal politique” et une sanction infligée au tandem Laksaci-Benkhalfa auquel il a été reproché d’avoir utilisé de façon excessive la valeur de la monnaie nationale comme “variable d’ajustement” au nouveau contexte pétrolier. Selon des calculs d’expert : entre fin juin 2014 et fin mai 2016, le dinar a baissé par rapport au dollar américain de 28%. La baisse par rapport à l’euro est par contre plus faible : 13,2% pour le dinar, alors que le prix du pétrole a baissé de 55%.

Le dinar stabilisé depuis juin 2016
Une lecture confirmée au cours du deuxième semestre. Depuis son entrée en fonction, le nouveau couple Baba Ammi-Loukal a totalement stabilisé, voire légèrement amélioré la valeur officielle du dinar. À mi décembre 2016, les cours de change sont de 110 dinars pour un dollar et de 117 dinars pour un euro. Les nouveaux responsables de la politique monétaire, ont bien reçu le message qui consiste à aller chercher ailleurs que dans la dévaluation du dinar les moyens de combler un déficit des finances publiques qui devrait rester très important en 2016. Une stabilisation de sa valeur officielle qui n’a pas empêché le dinar de continuer à baisser de façon inquiétante sur le marché parallèle où il atteint actuellement des niveaux proches de 190 dinars pour un euro. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER