Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Dossier economique

Marché d’El-Hamiz

Relèvement des prix de l’électroménager

L’augmentation ne reflète pas les 2% d’augmentation de la TVA.

Chez les revendeurs d’El-Hamiz, capitale de la vente de l'électroménager dans la région algéroise, l’heure est à l’adaptation aux nouvelles mesures contenues dans la loi de finances 2017. C’est ce que nous avons constaté lors de notre passage dans cet espace commercial. La majorité des commerçants interrogés relèvent que les prix ont subi de petites augmentations induites par les dispositions de la LF 2017, notamment le relèvement de la TVA. La hausse se situe, selon eux, entre
1 500 et 2 000 DA pour les produits locaux et entre 2 000 DA et 3 000 DA pour les produits importés. Selon un des commerçant, cette hausse n’est pas importante, et pour la ressentir il faut faire un gros achat dépassant les 50 000 DA. Chez certains commerçants, des produits locaux n’ont pas encore connu d’augmentation, à l’instar de l’appareil de chauffage Eniem cédé au même prix. Sur certains produits, les commerçants n’ont pas encore renouvelé leurs stocks, ce qui explique en partie la stabilité des tarifs, indique le commerçant. Dans leur majorité, les commerçants d’El-Hamiz ne sont pas des connaisseurs de la chose économique. Leur explication de ces augmentations se résume à une phrase. On a augmenté à cause des décisions des pouvoirs publics. La fourchette d’augmentation appliquée par les commerçants, aussi raisonnable soit-elle, ne reflète en aucun cas les deux points d’augmentation de la TVA contenue dans la LF 2017. Par ailleurs, il est bien établi que les prix au niveau du marché d’El-Hamiz sont abordables à cause du caractère informel du commerce qui s’y exerce et donc du non-paiement de la TVA. Il serait donc légitime de se demander comment les pouvoirs publics vont recouvrer cette hausse de la TVA que ces commerçants sont en train appliquer ? Si pour les revendeurs d’El-Hamiz l’équation est simple, ce n’est pas le cas au niveau du show-room d’un des grands producteurs nationaux. Selon un commercial de ce producteur, la nouvelle tarification induite par les différentes mesures contenues dans la LF 2017 est en vigueur et l’augmentation oscille dans une fourchette allant de 4 000 DA à 10 000 DA, selon le produit. Le commercial indique qu’il faut faire le distinguo entre son employeur et les revendeurs intervenant sur le marché d’El-Hamiz. Si ces revendeurs se contentent de répercuter la hausse de la TVA sur les prix, le producteur local, en plus de la TVA, se doit de prendre en compte d’autres taxes contenues dans la LF 2017. En ce mois de janvier, le marché est plutôt calme. Par anticipation, la ruée vers l'électroménager s’est effectuée durant le dernier mois de 2016. Histoire d’échapper aux augmentations.

S. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER