A la une / Dossier

Rapports sur la “maltraitance” des réfugiés en Algérie

Benhabilès répond aux ONG

La présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA), Saïda Benhabilès, a affirmé, hier à Bouira, où elle était en visite, que les refugiés subsahariens et syriens présents dans notre pays sont “royalement pris en charge”. “Je défie quiconque de prouver le contraire. L’État algérien n’a lésiné sur aucun moyen afin de prendre en charge d’une manière royale les réfugiés présents sur notre sol.” Cette affirmation est une réponse à certaines ONG qui accusent l’Algérie de “maltraitance” à l’égard des migrants subsahariens notamment.
Selon Mme Benhabilès, ces ONG “n’ont aucune crédibilité” et sont “manipulées” par ce qu’elle a qualifiés d’ennemis de l’Algérie. Selon plusieurs rapports d’ONG européennes, en Algérie, les réfugiés placés sous la protection du HCR ne seraient pas reconnus par les autorités et “risquent à tout moment une arrestation ou un refoulement”. Mme Benhabilès dément ces “allégations” et veut comme preuve l’élection récente de l’Algérie comme membre de la commission des droits de l’Homme à Genève.

R. B.