Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

LA CORRUPTION SE BANALISE EN ALGÉRIE

Bouchouareb : Le scandale de trop


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
17 réactions
Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 16h59

(...)la corruption se banalise en Algérie". EVIDEMMENT,QUAND ON EST INCAPABLE DE VOIR PLUS LOIN QUE LE BOUT DE SON NEZ, QUAND ON N'A PAS CETTE FACULTE D'ETRE CAPABLE QUE DES CHOSES PUISSENT METTRE LA PUCE A L'OREILLE, ON SE LIVRE A DES INTERPRETATIONS RACCOURCIES SUR LE SUJET. AU MOMENT OU POUTINE REUSSIT EN SYRIE ET QUE DAECH PERD DU TERRAIN ET QUE L'ANP NE CESSE D'ELIMINER DES TERRROSITES

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h01

ET QUE L'ALGERIE NE CESSE D'INFLIGER DES CAMOUFLETS AUX SAOUDIENS ET DE REAFFIRMER SES PRINCIPES SACRO-SAINTS DANS LE MONDE, VOILA QUE SURGIT TOUT A COUP DE "PANAMA PAPERS QUI N'EST QU'UN TISSU DE FALSIFACTIONS, DIFFAMATIONS,MENSONGES, TENTATIVE D'ATTEINTE AUX PERSONNES.

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h08

La société créée par M. Bouchouareb n’a « jamais été active » selon son Bureau-conseil La société appartenant à M. Bouchouareb Abdeslam, ministre de l’Industrie et des Mines, la « Royal Arrival Corp », a été créée « à l’initiative » de la Compagnie d’études et de conseil (CEC) « pour gérer son patrimoine privé, mais n’a jamais été active » et « ne possède aucun compte bancaire », a affirmé la CEC, dans un message parvenu à l’APS.

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h08

La CEC mandatée pour agir pour le compte de M. Abdesselam Bouchouareb, a confirmé qu’elle est « à l’initiative de la création de la société Royal Arrival Corp dont la constitution s’est faite en toute transparence », a précisé la même source. Selon la CEC, M. Bouchouareb, « en apprenant nos démarches, a immédiatement demandé de geler (pendant l’exercice de ses mandats publics) toute utilisation de cette société et l’ouverture du compte bancaire à la NBAD Genève n’a, de ce fait, pas été concréti

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h08

La société « avait pour objet de reprendre et gérer des biens patrimoniaux existants avant l’entrée en fonction de Monsieur Bouchouareb », selon le message signé par le fondé de pouvoir de la Royal Arrival Corp, M. Guy Feite. La société « n’a donc jamais été active dans aucun pays puisqu’elle n’a pas eu le moindre fonctionnement » et la société « n’a eu aucun compte à la NBAD puisque les formalités d’ouverture ont été annulées », soutient encore la CEC, établie au Luxembourg.

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h09

Le quotidien français Le Monde, largement repris par les médias algériens, a révélé dans son édition de lundi, que M. Bouchouareb « a détenu une société établie au Panama, Royal Arrival Corp. Elle a été créée en avril 2015 à travers les services de la société de domiciliation d’entreprises offshore Mossack Fonseca ». Selon le quotidien français, « dans un courriel adressé le 6 avril 2015 au bureau luxembourgeois de Mossack Fonseca, le Français Guy Feite, fondé de pouvoir de Royal Arrival Corp,

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h10

confirmait que le bénéficiaire effectif de la société était bien le ministre en fonctions depuis avril 2014, et tentait de rassurer quant à cette « + personnalité politiquement exposée + ». Il a précisé que la raison d’être de Royal Arrival Corp est « la gestion d’un portefeuille de valeurs immobilières d’un montant de 700.000 euros, détenu actuellement à titre personnel ».

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h12

"LE SCANDALE DE TROP" N'INVERSEZ PAS LES ROLES. C'EST CE "PANAMA PAPERS" QUI EST UN SCANDALE, SURTOUT QU'ON SAIT QUI TIRE LES FICELLES, CE SINISTRE GEORGES SORROS, LES NECONS ET LES SERVICES AMERICAINS ET MAUSSADIENS.

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h15

Par ailleurs, le député du mouvement El Bina, Mansour Abdelaziz, qui est aussi membre de la commission a indiqué que Bouchouareb a subi des pressions : « depuis le mois de janvier, les Français et 4 entreprises américaines font pression sur ce ministre». Selon lui, « Bouchouareb ne va pas s’amuser à transférer 700 000 euros, c’est un homme très riche depuis longtemps ».

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h17

Bouchaoureb a soutenu également devant les membres de la commission, que ces lobbies, « ont élaboré des rapports contre lui qu’ils ont adressés au président Bouteflika et ils ont exercé des pressions car il n’a pas trahi les procédures économique dans son secteur.» Dans ce sens, le ministre a signalé que « les réformes menées dans son secteur ont permis durant une année d’économiser pour le pays près de 3.8 milliards de dollars, ce qui a touché l’intérêt de plusieurs clans qui bénéficiaient avan

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h23

ET DIRE QUE LES AUTORITES BRILLENT PAR LE MUTISME, EST D'UNE MAUVAISE FOIE FLAGRANTE. LA CONVOCATION DE L'AMBASSADEUR DE FRANCE, EST UNE PREUVE QUE LES AUTORITES N'ONT PAS TARDES A REAGIR. VOUS LES DEMAGOUES BARATINEURS DE LA PLUME QUI FONT DES DROITS DE L'HOMME ET DES AFFAIRES DE CORRUPTION, DES FONDS DE COMMERCES ET LIGNES MEDIATIQUES A VOS SORDIDES AFFAIRES DONT PLUS PERSONNE N'EN EST DUPE.

ouahid21 le 07/04/2016 à 17h47

Ne défendez pas l'indéfendable ! il y a beaucoup de responsables au sein de l'Etat qui usent et abusent de leurs autorités et profitent bien sûr de la maladie du Président qu'ils défendent plus par préservation de leurs intérêts personnels. Nous ne sommes pas dupes de ce qui se passe au sommet de l'Etat mais nous les simples citoyens de ce pays meurtri savons qu'un jour viendra où tout ce beau monde rendra des comptes devant d'autres responsables plus justes et plus honnêtes.

népourêtrelibre le 07/04/2016 à 18h04

Le problème du pays, l'Algérie, n'est pas économique et ni politique mais civilisationnel et identitaire... Comment peut-on me priver de mon identité, de ma langue et de ma culture... Ces gens là qui ont décidé pour moi savent pertinemment qui sont dans leur petite cervelle dans le tort d'avoir dénaturé le pays de sa voix originelle... Ceci dit, je suis Africain de l'Afrique du Nord... Ben Bella, Boumediene, Chadli, Kafi et Bouteflika en sont responsables de nos malheurs...

Yugar92 le 07/04/2016 à 18h53

Dans tous les pays digne de ce nom, la justice a ouvert des enquêtes sauf les république bananières ou les irrésponsables vont se plaindre auprès d'un Etat démocratique à savoir la France parce que un journal indépendant et pas aux ordres comme le sont ENNAHAR et ECHOUROUK a eu le courage de rapporter une information partagée par des centaines de journalistes du monde entier. Cet individu parle de complot !! De qui ? De Rebrab ? Qui intéresserait à individu pareil ? Ou alors c'est le DRS !

aminelicia le 08/04/2016 à 11h53

J'ai passé trente quatre ans dans l'administration, comme cadre. Actuellement retraité, j'arrive juste à joindre les deux bouts. Mon seul bonheur est d'avoir vu mes enfants réussir dans leurs études. Aussi, je me suis demandé comment ces hauts "commis" de l'Etat arrivent si aisément à faire fortune et en même temps, à devenir Président, ministres, walis. Je me rappelle que du temps de Boumedienne, il était interdit à un "cadre", de faire du "commerce". Il ne devait vivre que de son salaire.

aminelicia le 08/04/2016 à 12h02

Je vous prie de relire "La charte Nationale" de 1976 et vous comprendrez. Mais avec le "libéralisme" et la corruption qui a envahi toutes les sphères, les temps ont bien changé. Les dirigeants actuels se sucrent à leur aise. Non seulement en empochant des salaires faramineux. Mais également en faisant des "affaires" juteuses à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Le citoyen moyen doit se contenter des déchets.Mais le rôle de nos "chefs" n'est-il pas de nous de distraire ?

népourêtrelibre le 08/04/2016 à 15h20

De plus en plus, on se rend compte qu'il n'y a rien qui puisse nous donner espoir. Le clan de Tlemcen à leur tête Bouteflika malade et aphone cloué à son fauteuil roulant règne en Gendarme. J'aurais aimé que mon pays se revêtir d'habits neufs de notre temps. Quant à l'affaire de Bouchouareb paraît normal aux yeux de tout le monde... Puisque ce qui est anormal et normal en Algérie. L'anormalité est une chose récurrente... Juste à entendre le langage de la populace cela prouve qu'on est loin...

Commentaires
17 réactions