Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Son fondé de pouvoir, Guy Feite, avoue un “manque de vigilance”

Bouchouareb s’enfonce

©Ammi Louiza/Liberté

Loin de disculper son mandant, les explications du Français ont eu le don d’accabler davantage l’homme fort du clan présidentiel enlisé dans cette scabreuse affaire des Panama Papers.

Pour voler au secours de son mandant, le fondé de pouvoir de la société offshore au Panama,  la Royal Arrival Corp, dont le propriétaire n’est autre que le ministre de l’Industrie et des Mines,  Abdesselam Bouchouareb, a jugé utile de s’épancher sur le site TSA. Loin de disculper Bouchouareb, les explications de Guy Feite auront eu le don d’accabler davantage l’homme fort du clan présidentiel, enlisé dans cette scabreuse affaire révélée dans le cadre du scandale Panama Papers qui tient actuellement en haleine l’opinion mondiale. Ses précisions hasardeuses ont tendance à démontrer, en effet,  qu’il y a eu plutôt malversation. En voulant défendre en l’occurrence les intérêts de son mandant, force est de relever que le mandataire de Bouchouareb n’aura pas choisi, pour l’occasion,  les bons arguments. Sa méconnaissance, du reste, flagrante de la réglementation des changes algérienne notamment en matière de transfert de devises a vite fini par l’enfoncer.
Jugeons-en ! : “On voulait créer une société pour gérer son patrimoine immobilier en Algérie…” Nul besoin d’être expert mais cette seule sentence tombe sous le coup de la loi qui stipule clairement que “la constitution d'avoirs monétaires, financiers ou immobiliers à l'étranger par les résidents à partir de leurs activités en Algérie est interdite”. Mais d’où provient précisément ce portefeuille d’une valeur de 700 000 euros transférés de la BIL (Banque internationale du Luxembourg) vers la NBAD (National Bank of Abu Dhabi), dont la filiale suisse, basée à Genève, est spécialisée dans la gestion de fortune et le négoce ? “L’argent ne serait pas venu de ses fonctions ministérielles, c’est d’ailleurs impossible”, se contente d’assurer Guy Feite. Le représentant de Bouchouareb atteste seulement que la société en question n’a jamais été active et que les formalités d’ouverture du compte bancaire n’ont pas été toutes accomplies. Il affirme, par ailleurs, qu’il n’y a pas eu de cession immobilière et que les 700 000 euros étaient uniquement une estimation de la liquidation des biens de Bouchouareb. Pour lui, s’il n’y a pas eu de transfert, il n’y a donc pas eu de délit. Mais pourquoi donc créer une société écran ? Pour Guy Feite, le ministre voulait tout simplement acheter un bien pour sa fille à Genève où elle travaille à Médecins sans frontières (MSF). Pourtant dans ses statuts, la Royal Arrival Corp a bien été créée non pas comme une société de gestion de biens immobiliers mais comme une société de Trading couvrant la négociation de contrats commerciaux  même en Algérie où le propriétaire ne siège pas moins au gouvernement. S’agit-il d’une fausse déclaration ? Que nenni, pour le représentant  de Bouchouareb il s’agit seulement d’une “bêtise, un simple manque de vigilance de la part de notre employé qui a créé la société”. 
Assurément, dans cette affaire, Guy Feite et consorts auront, dans le cas d’espèce, manqué d’attention. Dans son intervention sur TSA, il tentera même de faire son mea-culpa en reconnaissant effectivement le mélange des genres. En se montrant évasif quant à la date exacte de création de la société offshore : “Je ne sais plus. C’était en 2014-2015”, le gestionnaire de Royal Arrival Corp jure que cette idée remonte à bien avant la prise de fonction de Bouchouareb. L’entreprise sera tout de même enregistrée au nom du ministre algérien de l’Industrie et des Mines en exercice et ès qualités. “Je n’ai peut-être pas été assez vigilant. Mais il n’y a aucune volonté de sa part ni de la mienne de faire quelque chose de retors.” Lui-même ayant eu maille à partir avec la justice française dans une vaste escroquerie de petits porteurs, cet ancien agent de change incarcéré dans les années  1980, a chargé, à son tour, le journal Le Monde qui, selon lui, l’a mis en cause injustement.

M.-C. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
8 réactions
népourêtrelibre le 07/04/2016 à 15h42

Les problèmes du pays, l'Algérie, est dans le peuple... Comme on dit, chaque peuple mérite son gouvernement.... Donc, on mérite ce que nous avons... Lorsqu'il y a quelque chose qui ne va pas les gens sortent dans la rue pour manifester leur mécontentements... Nous, il y a que la Kayblie qui manifeste, qui conteste et qui proteste.... Le reste pense à son ventre et à la religion...!! Comment voulez-vous que le pays progresse et évolue...!!

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h04

BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA. BANDES DE MOUTONS. "PANAMA PAPERS" FINANCE PAR CE SINISTRE GEORGES SORROS DONT CETTE CAMPAGNE EST DE PORTER ATTEINTE A DES PAYS QUI DERANGENT, L'ALGERIE, LA RUSSIE ET LA SYRIE. COMME PAR HASARD, LE CLAN SAOUD EST EPARGNE DANS CETTE ESCROQUERIE MANIPULATRICE "PANAMA PAPERS". RIEN SUR L'ENTITE SIONISTE, SARKOZY, BHL, KOUCHNER, BILBERG, MOSANTO ET AUTRES. SI CE PANAMA "PAPERS " ETAIT INDEPENDANT, ELLE AURAIT DIVULGUE LES VERITABLES DESSEINS DES MAITRES, LES LOBBYS

M.larbi le 08/04/2016 à 0h18

Si vous prenez le temps de bien lire les rapports, vous fulminerez moins et vous finirez par comprendre que le Roi Salman d'Arabie Saoudite, himself, a été épinglé dans les rapports de la Panama Papers. Ne vous en déplaise, Putine, Assad, Khellil, Bouchouareb et consorts appartiennent tous à la caste des voleurs. De minables escrocs qui vivent de prébendes, de cupidité et de tout ce qui a l'heur de sentir mauvais.

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h12

ET BIEN SUR, VOUS CA VOUS ARRANGE DE CRACHER ADDICTIVEMENT SUR LES RESPONSABLES MEMES QU'ILS N'ONT RIEN FAIT. MAIS MAHEUREUSEMENT POUR VOUS, CE BOUCHOUAREB N'EST AUCUNEMENT IMPLIQUE ET CE PANAMA PAPERS N'EST QU'UNE PURE MANIPULATION DES SERVICES AMERICAINS ET ISRATHELIENS. OH QUE NON CE N'EST PAS VUE DE L'ESPRIT, CE N'EST QUE LA STRICTE VERITE. MAIS VOUS NE SAUREZ JAMAIS VOIR PLUS LOIN QUE LE BOUT DE VOTRE NEZ.

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h13

Cité dans ce scandale de « Panama Papers », il a démenti catégoriquement devant la commission des affaires économiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) « les allégations apportées par la presse internationale et nationale à son encontre ». Il répondait à une question sur cette affaire posée par le député du parti des travailleurs, Smail Kouadria en sa qualité de membre de cette commission.

Vrapatriotedz le 07/04/2016 à 17h28

LIEU DE DENONCER LE SCANDALE LA OU IL SE SITUE REELEMENT, COMME A VOTRE ACCOUTUME, VOUS TRAITEZ EN DEPIT DU BON SENS EN VOULANT SALIR LE RENOM DE RESPONSABLES INTEGRES COMME BOUCHOUAREB ET D'AUTRES, SEULEMENT PARCE QU'ILS SONT MINISTRES DU GVT.

ALI MEDFA3 le 07/04/2016 à 17h50

Né pour être libre et insulter les Algériens à tout bout de champ pourquoi donc ? vous rajoutez une dose à notre souffrance , il vous suffit d'un rien pour descendre vos concitoyens qui sont aussi victime que vous. Vous me poussez malgré-moi a vous dire que la majorité de nos dirigeants depuis l'indépendance sont de votre clan. Je regrette car le but de PANAMA PAPERS est d'évaluer notre degré civisme et notre capacité a vivre ensemble en paix en ce 21ème siècle . mais le régionalisme....

ALI MEDFA3 le 07/04/2016 à 18h28

Ma définition du régionalisme: Maladie chronique incurable qui sévit dans certaines contrées de la planète terre fait des ravages et se manifeste principalement avec: Incapacité chronique a mettre en place un état nation civilisé ,inconsciemment avoir des dispositions a être colonisable à la faveur du communautarisme (takhti rassi), incapacité a être démocratique suite au refus de l'autre par le mépris. Finalement sous-développement.

Commentaires
8 réactions