Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Alors que le cortège funèbre transitera vendredi par Issers, Tizi Ouzou et Mekla

La Kabylie à l’unisson pour un adieu à Si l’Hocine

À la veille de l’arrivée de la dépouille mortelle de Hocine Aït Ahmed prévue pour demain vers 15h à l’aéroport Houari-Boumediene, toute la Kabylie attend dans un climat d’émotion et de recueillement les obsèques. Pratiquement, pas une ville ou un village où le sujet ne suscite pas de discussions et de commentaires.
Dans les cafés maures, les rues et les places publiques, dans les lieux de travail, on ne parle que du retour au pays du regretté Si L’Hocine.
Même au siège de la wilaya de Tizi Ouzou, où se déroulaient, pourtant, hier, les élections sénatoriales, les nombreux élus venus choisir le sénateur de la wilaya, les funérailles d’Aït Ahmed revenaient dans chaque brin de causette. Au village d’Ath-Ahmed, dans la commune d’Aït-Yahia et dans toute la daïra d’Aïn El-Hammam, la mobilisation générale est allée crescendo depuis hier car tout le monde s’affaire à régler les derniers préparatifs des grandes funérailles.
Au siège de la Fédération-FFS de Tizi Ouzou, l’animation des grands jours est de mise et la fébrilité des grands événements a déjà planté son décor et ses bains de foule.
Au centre-ville de Tizi Ouzou, les militants du FFS ont placardé fièrement un poster géant de leur défunt leader sur la façade de l’ancienne mairie du centre-ville.
Une telle icône n’est pas fortuite car elle vient rappeler un lieu historique et symbolique, tout à la fois. C’est là où Hocine Aït Ahmed avait animé un meeting historique l’été 1963 pour appeler au soulèvement contre le régime de Ben Bella et annoncer la création d’un parti d’opposition, en l’occurrence le Front des forces socialistes (FFS). “Après la veillée mortuaire qui durera toute la nuit au siège national du FFS à Alger, le cortège funèbre quittera la capitale vendredi matin, très tôt, et transitera par le centre-ville des Issers, où les milliers de militants et de sympathisants que compte le FFS dans la wilaya de Boumerdès lui rendront un dernier hommage pour rallier ensuite le centre-ville de Tizi Ouzou où Si L’Hocine avait appelé en 1963, rappelons-le, au soulèvement populaire et à la création du FFS et ce, avant de regagner le village natal d’Ath-Ahmed, dans la commune d’Aït-Yahia, en passant par la daïra toute proche de Mekla”, nous a précisé, hier, le secrétaire fédéral du FFS à Tizi Ouzou, Farid Bouaziz.
Enfin, il est à noter que la dépouille mortelle qui est attendue à Ath-Ahmed à la mi-journée, sera exposée sur une grande place du village appelée “Tissirt N’Chikh”, située à 2 km environ du domicile mortuaire et ce, pour permettre à des centaines de milliers de citoyens de pouvoir rendre un dernier hommage à Si L’Hocine avant son inhumation qui, comme le veut la tradition, se veut être intime, après la prière du vendredi devant le mausolée de son aïeul, le vénéré “Cheikh Mohand Oulhocine”, plus précisément à côté de la tombe de sa regrettée mère Mme Veuve Aït-Ahmed Mohand Ouyahia née Benkadache Nyassa, décédée, précisément, le 20 septembre 1983, alors que son valeureux fils Si L’Hocine vivait en exil forcé.

M. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER