Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Les présidents de club en usent et abusent

Le chèque en bois, une monnaie courante dans le foot

Monnaie courante dans l’ombragé milieu du foot, l’émission de chèques sans provision aura été, pendant de longues années, l’une des plus usitées échappatoires aux présidents de club incapables de tenir leurs promesses envers leurs joueurs. Acculés par la vox populi, menacés par ses vedettes du vestiaire de ne plus remettre le pied à l’entraînement et quasi condamnés à trouver la parade pour ne pas perdre un poste qui leur garantie notoriété, business doublement fructueux et accès aux subventions étatiques, nombre de présidents de clubs de l’élite calment les esprits de leurs joueurs réfractaires par l’octroi de chèques en bois.
“Je l’ai fait, surtout, pour gagner du temps. Lorsque la rue gronde, que l’argent vient à manquer et que vous ne trouvez aucune personne pour vous dépanner ou vous prêter de grosses sommes, c’est pratiquement l’unique solution. Et ma foi, je ne vois pas où est le mal de remettre à un joueur un chèque qu’il devra encaisser quinze jours ou un mois plus tard tout en sachant que le compte bancaire est sans provision ! Cela évitera toute grève qui pénaliserait sportivement l’équipe, calmera les supporters et me permettra d’avoir un peu plus de temps à même de trouver les ressources financières nécessaires, qu’elles soient d’ordre privées comme le sponsoring ou étatiques comme les subventions des APC, APW et DJS” témoignera, en toute lucidité, un président d’un grand club de l’Ouest algérien.

R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER