Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Rentrée scolaire à Médéa

Sous le signe de la mobilisation à Mihoub

La rentrée scolaire de cette année revêt un caractère particulier si l’on sait que le séisme qui a frappé la région de Mihoub, le 29 mai dernier, a causé beaucoup de dégâts aux infrastructures et endommagé nombre d’établissements scolaires. Les travaux de réfection engagés ont permis d’effacer les nombreux stigmates laissés par le sinistre et pour que le directeur de l’éducation puisse déclarer avec sérénité qu’“aucun élève ne sera privé de scolarisation ou n’aura pas de place dans n’importe quel établissement scolaire”.
La question qui vient à l’esprit est de savoir comment en est-on arrivé à préparer les conditions matérielles de la rentrée et être au rendez-vous dans un laps de temps aussi court ? La normalisation d’une situation complexe engendrée par un déficit structurel, aggravée par un séisme qui n’a rien épargné, a été une gageure pour les responsables concernés et a donné lieu à des visites de ministres et de secrétaires généraux de ministères.
L’optimisme du premier responsable du secteur, qui annonce que la rentrée se fera sous de bons auspices, est justifié par le volume des réceptions d’infrastructures d’enseignement, de l’augmentation des effectifs d’encadrement pédagogique, de l’ouverture de nouvelles cantines et de la mise en service de nouveaux internats. Ainsi, ce sont 4 nouveaux lycées qui ouvrent leurs portes pour la rentrée dans les communes de Meghraoua, de Draâ Smar,
de Bouskène et d’Ouled Maâref, ainsi que
4 CEM et 11 groupes scolaires, dont les capacités d’accueil vont permettre de soulager les établissements existants et réduire les surcharges dans certaines régions de la wilaya.
Dans quelles conditions se déroulera la rentrée dans la zone sinistrée ?
Selon le directeur de l’éducation, Ahmed Lalaoui, toutes les dispositions ont été prises pour que les élèves des 8 communes sinistrées soient accueillis, sans encombre, dans les différents établissements scolaires. À propos des établissements endommagés et classés “rouge”, au nombre de 7, le DE fera savoir qu'ils ont tous été remplacés par de nouvelles infrastructures en préfabriqué qui sont prêtes pour recevoir les élèves. En outre, tous les établissements qui ont subi des dégâts, au nombre de 64, ont tous fait l’objet de travaux de réfection, enregistrant des taux d’avancement globaux supérieurs à 95%, pouvant être opérationnels le jour J, est-il souligné. Pour s’assurer des conditions d’accueil des élèves de la zone sinistrée et de l’état d’avancement des travaux de réfection, le wali de Médéa, Mostefa Layadi, s’est rendu, lundi dernier, sur les lieux où il a visité le groupe scolaire Mouissi-Ali, dans la commune de Guelb Kébir, et le lycée Belgherbi-Saïd de Mihoub.

M. E. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER