Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Mascara

Une étiquette pour rien

En dépit de la vocation agropastorale de leur région, les Mascaréens ne profitent nullement de ces circonstances puisque les prix affichés sont loin de les satisfaire et ils s’interrogent sur la nécessité d’une telle étiquette dont ils ne tirent aucun profit. La raison réside dans le prix du mouton demandé aussi bien par les éleveurs que par les maquignons qui mettent à profit cette occasion pour imposer leur diktat. Ainsi, le prix d’une bête oscille entre 30 000 et
80 000 DA. Pour les éleveurs et les intermédiaires, cette hausse trouve ses explications dans la cherté des aliments pour l’engraissement des cheptels, mais également par la présence des maquignons qui sont à l’origine de tels tarifs prohibitifs. Ainsi, le mouton de l’Aïd, aussi chétif qu’il peut l’être, n’est pas à la portée des bourses moyennes. Certes, ils peuvent toujours spéculer sur une “accalmie” des prix lors des derniers jours, mais leurs espoirs restent infimes devant l’intransigeance des éleveurs et des maquignons. Au souk hebdomadaire, sont venus s’ajouter des points de vente quotidiens et les visiteurs sont partagés entre ceux venus prospecter les prix et ceux qui se présentent pour acheter. Cette année, les prix ont flambé puisqu’un agneau qui coûtait l’année dernière 30 000 DA est taxé à 50 000 DA.


A. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER