Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Dossier

Actualité

Violences à Ghardaïa 23 policiers blessés et 34 arrestations


Depuis l'escalade dangereuse des violences, mardi à Ghardaïa, la police a enregistré dans ses rangs 6 blessés à Guerrara, 8 à Berriane et 9 autres dans la ville de Ghardaïa, selon des sources locales autorisées. Il est à signaler que 7 d'entre eux sont dans un état grave et ont été transférés dans un avion militaire à Alger. S'agissant du nombre des arrestations opérées jusque-là, les mêmes sources parlent de 21 individus à Guerrara, 4 à Berriane et 9 autres à Ghardaïa. Par ailleurs, beaucoup de convocations ont été adressées par le tribunal de Ghardaïa à des citoyens mozabites pour d'anciennes affaires, avons-nous constaté sur place. C'est le cas de Mohamed Slimani, décédé il y a deux ans à un âge avancé et qui a été convoqué pour comparaître devant le procureur de la République.

M. M.

ARTICLES CONNEXES

  • Voyage au cœur de la Vallée du M’zab, au lendemain du massacre
    À Berriane, sur les chemins de la mort

    Sur les visages des quelques silhouettes rasant encore les murs, l'inquiétude et la méfiance se lisent sans grand effort. Certains changent constamment de trottoir. Comme pour fuir leur ombre.

  • Un couvre-feu y a été décrété depuis jeudi à 22h
    Guerrara, le jour d’après

    L’horreur a désormais un visage et ses traits se dessinent aux portes ensanglantées de Guerrara, à 120 km au nord-est de Ghardaïa. À première vue, c’est une ville fantôme où les forces obscures rodent toujours.

  • Sellal a rencontré jeudi les notables chaâmbis et mozabites
    Le huis clos total

    Selon le témoignage d’un participant à la réunion, le Premier ministre “a juré plusieurs fois que l'État a l’intention de frapper avec une main de fer contre les semeurs de troubles”. “Il a cité le MAK sous les applaudissements des Châambis.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER