Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Hassani et Ounas annoncés également en renfort

Bennacer, la surprise de l’automne prochain

© D.R.

Le nouveau sélectionneur national, Milovan Rajevac, débutera l’aventure avec les Verts dans peu de temps. Attendu à Alger dans quelques jours pour entamer son travail, le Serbe semble être le sélectionneur le plus chanceux parmi ses pairs. En effet, il aura sous sa coupe des joueurs d’un très haut niveau, à l’image de Mahrez, Slimani, Feghouli, Brahimi, Ghezzal… entre autres. Mieux encore. La Fédération algérienne de football (FAF) ne compte pas s’arrêter là puisqu’elle envisage de maintenir sa politique de recherche des pépites franco-algériennes pouvant renforcer les rangs des Verts. En prévision du mois de septembre, qui coïncidera avec le premier match officiel du nouveau sélectionneur national, un nouveau joueur devrait intégrer l’équipe nationale. Il s’agit du milieu de terrain des Gunners d’Arsenal, Ismaël Bennacer, dont le dossier a été officiellement déposé par la FAF au niveau de la Fifa en vue de sa qualification. Depuis plusieurs semaines, le joueur formé à Arles Avignon, avait tranché en faveur de l’Algérie pour ce qui est de sa nationalité sportive, sachant qu’il pouvait jouer pour la France, son pays de naissance, et pour le Maroc, étant d’une mère marocaine. D’ailleurs, l’entraîneur français de la sélection marocaine, Hervé Renard, a même tenté de le convaincre d’intégrer les Lions de l’Altlas, mais le joueur était plutôt favorable aux Fennecs après un discours très convaincant de la part du président de la FAF, Mohamed Raouraoua. Âgé d’à peine de 18 ans, Bennacer reste un grand espoir de la sélection nationale. Le joueur a été repéré par le manager des Gunners, Arsène Wenger, alors qu’il évoluait à Arles Avignon. Il l’a emmené à Londres et lui a fait signer un contrat de 5 ans avec Arsenal. Le choix du club phare de la capitale anglaise semble judicieux puisqu’il s’agit du meilleur environnement pour exprimer toutes ses qualités. Les spécialistes attendent de lui le nouveau patron du jeu des Gunners. Bennacer n’a pas trop attendu pour faire ses débuts avec l'équipe première d’Arsenal. Il avait remplacé au mois d’octobre dernier Théo Walcott dès la 20e minute lors d’un match de League Cup. Malheureusement pour lui, ses débuts avec Arsenal n’ont pas été fructueux puisque son équipe s'est lourdement inclinée sur le score de 3-0 devant Sheffield Wednesday.

Il fait partie actuellement de l'équipe d’Arsenal des U21 et a même joué avec l’équipe de France U19 avec laquelle il a disputé 5 matches et a inscrit un but. Le futur international algérien réalise d’excellentes prestations avec l’équipe réserve d’Arsenal. Il continue son apprentissage, surtout lorsqu’il côtoie des confirmés de la trempe de Mesut Özil, Olivier Giroud, Alexis Sanchez, Jack Wilshere… et Aaron Ramsey entre autres. Et comme les bonnes nouvelles s’enchaînent, le joueur devrait être intégré en équipe première d’Arsenal dès la saison prochaine. Il a même entamé la préparation avec l’équipe, il y a quelques jours. Bennacer possède déjà son passeport algérien et n’attendra que de la FIFA pour être dans le groupe des Verts au mois de septembre prochain. Ce groupe sera élargi à 30 joueurs, ce qui fait qu’on s’attendra à voir de nouvelles têtes au sein de l’équipe nationale. Bennacer pourrait même être qualifié pour le match face au Lesotho, le 2 septembre prochain pour le compte de la dernière journée des éliminatoires de la CAN-2017. Il faut savoir que le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a indiqué lors de la dernière réunion du bureau fédéral, que de nouveaux joueurs viendront renforcer la sélection nationale A. D’autres noms sont déjà presque acquis, à l’image d’Adam Ounas et Ilias Hassani (Girondins de Bordeaux), Zinedine Machach (FC Toulouse) et Rayan Souici (AS Saint-Etienne). La FAF ne veut plus revivre la “mésaventure” Nabil Fekir, même si les portes de la sélection algérienne sont toujours ouvertes à ce dernier. Devant l’absence de la formation au niveau des clubs algériens, le président de la FAF a trouvé la meilleure formule pour maintenir un certain niveau de la sélection nationale. Ainsi, s’il réussit cette opération d’envergure, à savoir “enrôler” des joueurs comme Ounas (19 ans), Hassani (20 ans), Bahlouli (21 ans), Machach (20 ans) et Bennacer (18 ans), ajoutés aux Benzia (21 ans), Ghezzal (24 ans), Mandi (24 ans), Zeffane (24 ans), Taïder (24 ans), Hanni (25 ans), Ghoulam (25 ans), Mahrez (25 ans), Feghouli (26 ans), Brahimi (26 ans), Boudebouz (26 ans)… la sélection algérienne pourrait se maintenir dans le haut niveau pour, au moins, une décennie.


M. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER