Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

FOOT / Dossiers sportifs

Le MCO se positionne pour le titre

Bououkaz : “Yes, we can !”

En terrassant l’USM Bel-Abbès dans son volcan du 24-Février par une “manita” qui fera date dans les annales du football national, le Mouloudia d’Oran s’est plus que jamais positionné pour le sprint final en vue d’obtenir cette couronne qui fait fantasmer tout le peuple d’El-Hamri, car, avec quatre points seulement de retard sur le leader constantinois qu’il accueillera au stade Ahmed-Zabana lors de la 27e journée de Ligue 1 alors qu’il reste encore 10 actes à disputer, le MCO peut légitimement aspirer à conquérir cette première place. D’autant plus que les poulains de Moez Bououkaz affichent depuis l’entame de la nouvelle année civile une santé de fer, confirmée de la plus évidente des manières avec cette impressionnante démonstration de force à Bel-Abbès. “C’est vrai que nous sommes à 4 points du leader du classement, mais le championnat est encore long. Vu qu’en football tout reste possible et tout peut aller très vite, on espère vraiment pouvoir aller le plus haut possible. C’est logique, légitime et parfaitement réalisable. Cependant, on ne se prend pas trop la tête avec cette histoire de titre. On y va mollo ! Nous tâcherons de gérer match par match et à la fin, nous ferons le décompte et on verra où nous en sommes !”, soulignera, à propos des ambitions mouloudéennes, le manager général Haddou Moulay. Faisant preuve d’un tout aussi optimisme mesuré, le patron technique des Rouge et Blanc d’El-Hamri, Moez Bououkaz, se gardera, de son côté, d’évoquer tout objectif précis, si ce n’est la satisfaction d’avoir réussi le plus important, à savoir remporter les 3 points face à un adversaire respectable. Sur les chances de voir son team aller au bout, et concrétiser le rêve de tout une métropole de voir la couronne de champion revenir à El-Bahia un quart de siècle plus tard, Bououkaz restera fidèle à sa démarche. “Yes we can ! Mais à condition de continuer à travailler dur”, estimera-t-il. Son appel au calme et à ne pas trop s’enflammer n’était, toutefois, pas entendu par le bouillonnant public mouloudéen qui n’a pas tardé après le coup de sifflet final du derby de l’Ouest à égayer la Cité à coups de défilés et de cortèges de voitures. Un immense embouteillage a ainsi été créé à l’entrée de la ville, au rond-point d’El-Bahia plus précisément, pour accueillir triomphalement l’équipe à son arrivée en provenance de Bel-Abbès. Le fait que la délégation mouloudéenne n’ait embarqué au bord de l’autocar qui devait la reconduire au bercail que vers 21h ne découragea, du reste, aucunement les Hamraoua au point de prolonger la fête jusque tard dans la nuit.


R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER